Juin 232019
 

C’est en comité restreint que le Clan s’est retrouvé l’après-midi du 15 juin pour l’activité Open air à Groupoutou. Cougar, Alpaga et Mangouste (Alligator nous rejoignant en chemin) ont entrepris quelques travaux dans la clairière. Au programme : débroussaillage des accès, entretien du coin de feu,  réfection du chemin par la pose de la fameuse chaussée de rondins de Cougar et replantage à la bêche de souches sans racines (compétence maîtrisée uniquement par Alligator).

Débroussaillage par Cougar
Mangouste en mode Indiana Jones
Cougar après le débroussaillage (sur la fameuse chaussée de rondins)
En premier plan : chaussée en rondins
En second plan : Alligator en mode replantage à la bâche de souches sans racines

En fin d’après-midi, après ce dur labeur, c’est un apéro bien mérité qui nous est servi au chalet. C’est à ce moment-là que nous rejoint Colibri. Jusque-là épargnés, nous subissons un orage en règle durant la grillade du soir. En raison de ces conditions climatiques dantesques, nous renonçons à projeter un film contre un mur de pluie. 

Mangouste et Alpaga

 Posted by at 11 h 33 min
Mai 302019
 

Le camp de printemps est un camp particulier car les louveteaux (7-11 ans) et les éclaireurs (11-16 ans) se retrouvent tous sur un même lieu de camp. Les louveteaux dorment dans un chalet tandis que les éclais ont l’habitude de dormir sous bivouac. (Un bivouac est une tente constituée de carrés militaires boutonnés les uns contre les autres.) Le camp dure un week-end, donc deux à trois jours.

Cette année les scouts Pierre-Pertuis. Se sont rendus à Les Bois pour retrouver le Saint-Graal et diner à la table du roi Arthur. Samedi matin nous avions rendez-vous à la gare de Tavannes. Là-bas nous avons symbolisé le début du camp avec nos cris de patrouilles et de sizaines. Ensuite nous avons pris le train en direction de Les Bois et comme il se doit pour un bon camp de printemps la pluie était annoncée tout le week-end durant. Une fois arrivé au lieu du camp. Les louveteaux se sont installés pendant que les éclaireurs ont monté leurs bivouacs. Nous avons diné puis, une marche en groupe était prévue pour l’après-midi. Durant celle-ci nous avons récolté des indices afin de découvrir l’emplacement du Saint-Graal.

Oooooh! Ils ont triché !

A cause du grand nombre de neige tombée au cours de l’après-midi certains groupes ont abandonné. Néanmoins le Saint-Graal a pu être retrouvé et transmit au roi. Les scouts ont ensuite eu du temps a l’intérieur pour se réchauffer et faire des jeux de société tel le loup garou qui est un grand classique chez nous. Après le souper les responsables ont décidé que les éclaireurs allaient également passer la nuit à l’intérieur à cause des températures glaciales annoncées. Une fois les éclaireurs installés dans les dortoirs et la vaisselle faite, la soirée s’est poursuivie avec des jeux de société au réfectoire. Les louveteaux sont allés au lit tôt tandis que les éclaireurs ont continués leurs activités. Certains responsables nous ont rejoints durant la soirée puis finalement nous sommes tous allés au lit.

Si peu de neige… !

Le lendemain matin nous avons commencé la journée avec un délicieux brunch. Nous avons tous préparé nos sacs puis nous sommes allés dehors afin que les personnes restantes puissent nettoyer le chalet.

Nous avons fait un jeu génial dans lequel chaque patrouille (groupe d’éclaireurs) et chaque sizaine (groupe de louveteaux) représentaient un village. Les villages pouvaient construire des tours de défense afin de se protéger, des forces pour envahir les autres villages ou encore des boucliers et armures pour se protéger des assaillants.

En somme un jeu de stratégie avec un système de monnaie et de ressources plutôt complexe inventé par nos responsables.

A midi nous avons mangé le dernier repas de ce camp : le diner. Un potage aux légumes avec du jambon et des pommes de terre. Après le diner certains éclaireurs ont animé des jeux pour les louveteaux, d’autres ont rangé les bivouacs finalement pas utilisés puis encore d’autres ont aidé les responsables à finir les nettoyages. Ensuite nous nous sommes tous rendus à la gare. Nous avons mangé les quatre heures puis nous sommes retournés a Tavannes. Là nous avons à nouveau dit nos cris de patrouilles et de sizanes après un petit bilan de camp puis le camp s’est terminé avec la présence inattendue du soleil.

Le retour
 Posted by at 16 h 52 min
Sep 152018
 

Ce samedi 15 septembre, Hirondelle, Mangouste, Coyote, Hermine, Cougar et Salamandre se sont retrouvés pour une sortie de clan en terres vaudoises, plus précisément à Yverdon-les-Bains puis à Montilliez.

Tout a débuté par le trajet reliant nos habitations à Yverdon-les-Bains, pour certains tout s’est passé sans encombre et pour d’autre, il a fallu faire quelques détours afin de récupérer tout le monde !

Arrivé à destination, nous avons profité de la température clémente de cette année 2018 et des terrasses de la place Pestalozzi pour nous désaltérer et/ou pour manger une petite coupe de glace. Malgré l’envie d’y rester, nous nous sommes quand même motivé à rejoindre la Maison d’ailleurs afin d’y contempler l’exposition « Je suis ton père ». Pour les personnes ayant habité dans une grotte durant ces 28 dernières années, cette réplique provient du film « Star Wars : L’empire contre-attaque ».

Après paiement du billet d’entrée, nous avons passé un moment certain dans les différentes salles du musée. Nous avons parcouru ces différentes salles remplies d’images, de sculptures, de dessins et d’objets divers sur le thème de cette épopée intergalactique. Le temps de faire une petite photo de clan devant Darth Vader et c’est déjà le temps de repartir en direction de Montilliez, commune d’adoption d’Hirondelle afin d’y déguster une petite fondue.

Le trajet jusqu’à Montilliez ne fut pas un long fleuve tranquille, puisqu’Hirondelle a essayé de nous faire passer par certains « sentiers » afin que, tel le petit poucet, nous ne retrouvions pas notre chemin lors du retour.

Arrivé chez notre hôte du soir, nous avons dégustée quelques breuvages locaux ou pas. Une petite fondue nous a permis d’apaiser notre faim avant un petit dessert et quelques fruits liquides. La soirée s’est déroulées par quelque anecdotes et histoires scoutes puis nous avons tenté de retrouver notre chemin afin de retourner chez nous.

Merci encore à Hirondelle pour son hospitalité et à votre serviteur pour l’organisation 😉

Avr 192018
 

Introduction

Du 29 mars au 2 avril 2018 les responsables Pierre-pertuis (chemises vertes) ont passé un camp sans les enfants au KISC. Alors, le KISC qu’est ce que c’est ?

Le KISC est un centre international du scoutisme qui se situe dans le petit village bernois de Kandersteg, et fait partie de l’organisation mondiale du mouvement scout (OMMS). Ce centre à été créé en 1923 par Lord Baden-Powell, qui après le premier Jamboree mondial, rêvait d’un endroit où tous les scouts du monde entier pourraient se rencontrer, un peu comme un mini Jamboree permanent.

Des responsables en pleine action ! 

 

Chasse aux œufs de Pâques.

Bénévoles

Le centre fonctionne principalement à l’aide de bénévoles. Le staff se compose d’une équipe longue durée et d’équipes de courte durée. Les bénévoles se nomme les Pinkies à cause de leurs habits roses.

Le centre est organisé en quatre saisons : printemps, été, automne, hivers. Tous les trois mois, un groupe de jeunes gens arrivent à Kandersteg comme des étrangers. Ensuite, après trois mois, ce même groupe quitte Kandersteg mais cette fois en tant qu’amis.

Le système du KISC essaie d’offrir la meilleure expérience possible à son staff. Le centre accueille plus de 11’000 visiteurs par année. Le staff à court terme est vital pour le centre.

Naturellement, le centre engage son staff en fonction des compétences des personnes et de la saison. Par exemple, en hivers ils auront tendance à engager des personnes qui savent skier et faire du snowboard, et en été ils prennent des personnes qui savent grimper. De plus, les compétences en langues sont très appréciées, il faut notamment être capable de s’exprimer en Anglais.

Recyclage

Le KISC fait de son mieux pour minimiser son impact environnemental et en amont pour réduire la quantité de déchets générées, et demande à ses invités de faire de même. En tant que scouts, nous sommes tous responsable de protéger l’environnement.

Le chemin le plus simple pour réduire les déchets est de planifier ce dont on a besoin, n’utiliser uniquement ce dont on a besoin et de recycler le maximum.

Pour ça, il y a à différents endroits du centre des points de recyclages.

Mot de la fin

En conclusion, c’est un centre vraiment scout, avec pleins de scouts. Il faudrait bien plus que quelques lignes pour décrire ce qu’est le KISC. Mais de ce qu’on a vu c’était tout simplement génial. J’espère que beaucoup d’autres scouts Pierre-pertuis iront découvrir les joies du scoutisme international.

 

Alpaga, membre du clan.

http://www.kisc.ch/

 Posted by at 19 h 18 min
Mar 302018
 

Après deux semaines intenses d’entraînements et de sélections, une douzaines de louveteaux se sont retrouvés à Tavannes pour défendre les couleurs de leur pays.

Les 3 équipes participantes :

  • L’Italie
  • Le Danemark
  • Le Canada

 

Samedi :

Comme dans la tradition, la flamme olympique est arrivée au chalet, portée par tous les athlètes et e début des festivités a ainsi pu commencer.

Puis le pro du bobsleigh a fait une initiation aux jeunes athlètes sur  le fair-play et les conséquences de la tricherie pour que ces jeux se passent le mieux possible et dans la bonne humeur. Pour cela ils ont pu expérimenter un jeu où une partie des joueurs ont triché. Comme cela ne leur a pas plus ils ont décidé de jouer avec les bonnes règles pour le reste des JO.

Après cela, le début du comptage des points a commencé avec les disciplines du biathlon et du bob suisse.

Puis un bon repas a permis à tout le monde de reprendre des forces pour la suite. Le sport ce n’est pas seulement de la performance mais aussi de la technique. Lors d’une chasse en étoile, les jeunes athlètes ont pu apprendre plusieurs aspects de la technique scoute.

 

Après une dure journée d’épreuves, rien ne vaut un petit spa pour prendre soin de soi. Les athlètes avaient à disposition une station de manicure, de peeling pour les mains et les pieds, de soins du visage et de détente avec de la musique douce.

 

Pour se plonger entièrement dans le thème, un bon bami goreng (nouilles, poulet, champignons, petits pois et sauce soja).

Ensuite, après quelques jeux de défoulement à côté du chalet, toute l’équipe a pu en prendre de la graine devant Rasta Rocket.

Dimanche : 

Pour se mettre en forme, notre skieuse acrobatique a initié tous les athlètes à son sport avant le déjeuner pour bien se réveiller.

Après concertation, tous les athlètes se disaient que les personnes du pays d’à côté ne mangeaient pas asse, alors les jeunes athlètes ont décidé d’aider les habitants en leur passant de la nourriture par la frontière.

 

 

Puis chaque pays a essayé de convaincre  les juges de leur donner plus de points en leur préparant de jolis et bons desserts.

Ensuite, malgré le manque de glace, les athlètes ont fait un entrainement au patinage avec diverses estafettes et jeux.

Puis les JO se sont terminés par la remise des prix et une petite séance photo 🙂

 

Cougar et Colibri

 Posted by at 16 h 24 min
Fév 122018
 

Viens rejoindre l’aventure, Gandalf réunis tous les peuples de la contré magique afin de résoudre une énigme.  Les enfants et les jeunes de la région sont invité à participer à l’aventure au centre scout de Tavannes de 13h30 à 17h pour aider à retrouver l’anneau magique.

Ce sera l’occasion durant cet après-midi de découvrir le scoutisme pour tous ceux qui sont intéressés.

Tu es tenté par l’aventure? Alors va t’inscrire:  Inscription

Attention, les inscriptions sont jusqu’au  3 mars et les places sont limités !!! Alors ne tarde pas à t’inscrire!

Pour les questions, tu peux envoyer un mail à jenny.linder@bluewin.ch ou téléphoner à la responsable de la journée, soit à Ouistiti 079 584 42 39.

Avr 262017
 

Activité découverte du scoutisme – 6 mai 2017

Viens découvrir le groupe scouts Pierre-Pertuis, ses aventures en plein air, les louveteaux et les éclais.

Tu as entre 6 et 14 ans et tu habites dans la région de Tavannes, de St-Imier à Court.

Tu as envie de partir à la recherche du « château de Lord Powell  » ?

Alors rejoins-nous car nous avons besoin de toi!

Les enfants découvriront  les activités de plein air et la vie des scouts, au travers du thème « A la recherche du château secret de Lord Powell ». De 14h à 16h30, les enfants désirant découvrir les scouts seront accueillis au Centre Scout par les responsables.

Merci de vous inscrire jusqu’à vendredi 5 mai à 18h en cliquant sur ce lien.

https://www.inscription-facile.com/form/Z9PsbjGpqBsIxPEjAnIW

Informations utiles:

  • Lieu: Centre scout Tavannes, Chemin de l’Orgerie 25, 2710 Tavannes
  • Date: Samedi après-midi 6 mai 2017
  • Horaire: 14h à 16h30
  • Tenues adaptées à la météo et pour l’extérieur
  • Les 4heures seront offerts

Parles-en autour de toi, tout le monde est le bienvenu!

Si tu as des questions n’hésite pas à écrire à groupe@scoutspierrepertuis.ch

 

50e anniversaire Centre scout

En 1967, une poignée de scouts ont eu le projet fou de construire un chalet pour y accueillir les activités du groupe Pierre-Pertuis.

50 ans plus tard, c’est avec reconnaissance et admiration que les scouts profitent toujours de ce Centre scout, perché sur les hauts de Tavannes.

C’est simplement, mais de manière conviviale que les scouts, anciens scouts et la population sont invités pour le verre de l’amitié à l’occasion du 50e anniversaire de la construction du Centre scout,

Samedi 6 mai 2017, dès 17h au Centre scout de Tavannes

 Un sentier didactique sera créé pour l’occasion dans les alentours du Centre scout.

 

N’hésitez pas à en parler autour de vous !

 

 Posted by at 14 h 49 min
Fév 022017
 

Le week end du 21 et 22 janvier nous sommes partie à la recherche des cryptides, ces créatures qui se situent entre la réalité et la légende.

Tout a commencé le samedis matin à 9h, les participant sont arrivé, déposé leurs affaires et prirent possession des lieux. Avant de chasser les cryptides il faut savoirs les imaginer, la premières activité consista à créer une de ces créature en pâte à modeler et de leur créer des origines et une histoire.

Après le repas, les choses sérieuse commençais, les participants ont eu droit à une activité à la topo pour se préparer à la grande chasse de l’après-midi.

Ils formèrent des équipes et partirent à la chasse.

À leur retours un repas bien chaud les attendais et leur permirent de retrouver des forces avant le grand jeu de plateaux du soir.

Toujours par équipes il devait voyager à travers le monde et faire des épreuves afin de financer notre association et disloquer la concurrence.

Après cette aventure à travers le monde, c’est sans bruit et dans le

calme que tout le monde est allé retrouver son lit.

Le lendemain matin c’est avec un footing court mais intense que la journée commença.

Après le déjeuner il était temps de se faire une réflexion sur les animaux vivant mais en voie d’extinction, afin de comprendre et voir si on peut faire quelque chose.

Après ce moment de réflexion, place à l’activité préféré de tous, chef et éclais confondue, le rangement du chalet et après diner.

L’après-midi étais organiser par des cp, ils ont préparé des jeux de défoulement et on réussit à captiver tous les participant.

Enfin venue le bilan et la fin de camps.

Ce fut un bon week end pour tout le monde et hâte d’être au suivant.

Pingouin

Sep 012016
 

Samedi

Par un magnifique jour d’août, la troupe se retrouve à la gare de Tavannes pour partir pour leur traditionnel camp d’été. Après un rapide au-revoir aux parents, les scouts embarquent dans le train direction Saanenmöser.

Digital Camera

Les voyages en train et leur inconvénients

A peine sortis du train, les éclais font connaissance avec Gil, un ami à Isatis, qui vient partager le camp avec eux. Puis les voilà partis pour l’ascension jusqu’au terrain de camp. Avec les sacs,  la montée se révèlent ardues. Mais la troupe n’est point apeurée par la difficulté et arrivent au lieu de camp rapidement.

Le prochain challenge est de trouver comment planter les tentes pour qu’elles soient les plus à plat possible, chose difficile sur cette piste de ski… Mais les tentes sont montées sans trop de mal et les éclais peuvent s’installer avant de commencer la construction du reste du camp.

IMG_1721

Pendant l’après-midi, les responsables rassemblent les éclais et les informent pourquoi le lieu de camp se trouve à cet endroit précis…

Gil a trouvé un vieux livre avec des trous dedans dans une vieille maison abandonnée. Il en a parlé à Isatis qui a cherché d’où venait ce grimoire. Il s’est révélé que ce manuscrit est issu de la culture celte et grâce à lui, il est possible de faire revivre la magie celtique. Objectif que les responsables ont pris très à cœur. Après de nombreuses recherches, ils ont découvert que Saanenmöser était le point de départ pour retrouver les pierres des éléments.

Les responsables leur racontent que des celtes vivaient ici et qu’ils s’approvisionnaient d’eau à une source sur ce terrain. La troupe, comme les celtes jadis, s’abreuveront à cette source millénaire. Mais d’abord, faut-il encore la trouver…

Après quelques recherches, les scouts trouvent enfin la source. Ils remplissent leur gourde. Maintenant désaltérés, ils peuvent retourner à l’installation du camp.IMG_1719

A la suite d’un bon repas, les éclais font un jeu de nuit pour se familiariser avec les alentours.

Dimanche

Malgré que la nuit fut froide, les éclais sont réveillés de bonne heure pour faire leur premier footing du camp.

Une fois le déjeuné et le lever des couleurs effectués, les jeunes se remettent aux constructions. Objectif: faire une table, une cuisine, des toilettes avant la fin de l’après-midi.

IMG_1723

La journée est entrecoupée de jeux divers histoire de se détendre un peu.

IMG_1755

 

Puis le soir, les éclais ont le bonheur de faire un peu de progression. Mais quand la nuit tombe, tout le monde se retrouve dans une tente pour faire une partie de loup-garou avant d’aller dormir.

Lundi

C’est bien joli d’avoir un camp fonctionnel, mais pour percer le mystère des celtes, il faut aller explorer la région. Les scouts prennent la route d’un sentier qui raconte l’histoire de la région… Peut-être en apprendront-ils plus sur les légendes du coin. Malheureusement, à la fin du sentier, ils n’en savent pas plus sur les celtes. Par contre, ils ont quand même pu apprendre deux trois choses sur Saanenmöser.

IMG_1762

Étant pas loin de Saanen, l’équipe en profite pour se rendre à la piscine, histoire de se rafraichir et de se débarbouiller un peu.

Digital Camera

Digital Camera

Digital Camera

Après un moment fort divertissant dans l’eau, les scouts doivent rentrer pour aller souper.

Une fois au camp pendant qu’une partie des responsables font à manger, Isatis anime un moment de réflexion. Et pour finir cette journée chargée, la troupe se retrouve autour d’un feu de camp.

Digital Camera

Mardi

Le mardi est un jour chargé en réflexion. La matin est entrecoupé de jeu et de progression et l’après-midi les éclais doivent élucider le mystère du druide tué pendant la nuit. Comment est-il mort, qui l’a tué et pourquoi… Tels sont les questions auxquelles les éclais doivent répondre. Et l’enquête n’a rien de facile… Entre lien parfois étrange, alibi invérifiable et fausses pistes, les jeunes peinent à trouver toutes les réponses. Heureusement, au moment du goûter, le mystère est élucidé.

IMG_1752

Pour fêter ce succès, la troupe organise un grand festin, mais d’abord, il faut patiemment préparer le feu.

Au retour de la grillade, les éclais doivent encore partir dans le village pour avoir des réponses à certaines questions.

Mercredi

Les dieux celtes ont donné des indices pendant la nuit d’où pouvaient se trouver les pierres. D’ailleurs, on sait maintenant que chaque patrouille a un élément et donc elle a sa propre énigme et sa propre pierre.IMG_1775

Les énigmes laissent les éclais encore perplexes. En attendant de comprendre toute leur signification, les éclais s’en vont faire un mini-golf avec les louveteaux. Avant que le groupe ne se sépare à nouveau, les scouts profitent d’un pique-nique ensemble.

IMG_1795

 

De retour au camp, les jeunes sont initiés au football gaélique. Le sport est assez complexe et l’après-midi ne leur suffit pas à comprendre toutes les règles. Malgré ça, ils passent un bon moment à jouer.

Un peu fatigué, ils reviennent vers la cuisine pour un terrible affrontement: le concours cuisine par patrouille!

IMG_1813

Chaque patrouille a commandé des ingrédients et doit faire le meilleur repas complet, dessert inclus. Les responsables auront la lourde tâche de les départager. Tâche qui, après avoir goûté les nombreux plat, a eu du mal à être assurée. Les éclais sont des fins cuisiniers!

IMG_1810

Le soir, quelques éclais organisent la soirée.

Jeudi

La première pierre est découverte dans les cendres du feu de camp d’hier. C’est la pierre du feu découverte par les tigres. Les autres ont résolu leur énigme également, mais il faudra par contre se déplacer. Les chamois, qui cherchent la pierre de l’eau, doivent aller au Lauenensee et les libellules, pierre de l’air, dans une cabane de montagne. La troupe commence donc à ranger le camp pour pouvoir faire cette excursion. Les scouts ont prévu de dormir à la cabane, l’aller-retour en un seul jour demanderait trop d’efforts. En démontant la tente du druide, les marmottes découvrent leur pierre de terre.

Juste après le repas, les scouts s’en vont donc prendre le train et le bus jusqu’à Lauenen. Depuis là, ils marcheront.

IMG_1826

La marche bien que fatigante est magnifique.

IMG_1903

Les paysages sont d’une grande beauté.

IMG_1848

Mais le dénivelé est important. En mettant un pied devant l’autre, les scouts finissent par arriver à la cabane, à 2003m d’altitude.

IMG_1863

En passant, près du lac, ils avaient trouvé la pierre d’eau et à l’entré de la cabane, la pierre air.

Il ne manque plus que la pierre d’énergie que les responsables doivent trouver. Ils la découvrent près de la petite turbine hydroélectrique qui alimente la cabane en électricité.

Le soir venu, la troupe se retrouve pour mettre en place toutes les pierres et faire revivre la magie des celtes.

Vendredi

Après cette soirée mouvementée, la troupe a pu pour la première fois depuis le début du camp, dormir dans des vrais lits, un confort qui manquait à certains.

Mais ce matin-là, les éclais ne trainent pas au lit, une longue descente les attend.

IMG_1905 Ils retournent à Lauenen pour prendre le bus et se rendent à Gstaad.

IMG_1885

Là, ils profitent de faire un petit détour par la piscine, histoire d’être présentables pour la soirée des parents.

De retour au camp, ils préparent les traditionnels saynètes et rangent le camp avant l’arrivée des parents.

Puis quand les parents arrivent, les éclais présentent le camp et partent vers le chalet louveteau, n’oubliant pas de donner un maximum d’affaires à leurs parents histoire de n’avoir pas trop à porter le lendemain.

Une fois la soirée finie, les éclais retournent au campement. Ils ont le droit cette nuit-là de dormir à la belle étoile. Certains s’installent donc sur une bâche pour profiter d’un magnifique ciel.

Samedi

Le dernier jour du camp, les éclais doivent tout ranger. Puis vers midi, les louveteaux arrivent pour partager les restes du souper canadien d’hier.

Digital Camera

Une fois le repas terminé et rangé, les scouts s’en vont prendre le train.

Digital Camera

Pendant ce dernier trajet, les responsables en profitent pour faire un bilan du camp.

Le camp se révèle positif et tout le monde est plutôt content.

Merci à tous pour ce camp, j’en garderai d’excellents souvenirs.

IMG_1952

 Posted by at 14 h 59 min
Avr 302016
 

Depuis le début de l’année, il y a déjà eu quelques séances. Voici ceux que j’ai pu vivre avec les louveteaux avec quelques photos! Sans eux, organiser des séances et les vivre ne serait pas la même chose!  Une chouette équipe toujours prête à l’aventure et qui fait de son mieux !

Ce que nous avons fait,

Le 30 Janvier ,une séance séance avec les éclais qui nous ont aider à traverser les glaciers afin d’approcher le territoire Suisse que nous voulions aller découvrir car il avait été effacé de la carte. Les louveteaux ont appris des techniques scouts avec différentes patrouilles afin de pouvoir enfin commencé l’aventure. Durant l’expédition, les éclais sont parti sur le chemin de la sagesse ( petit défi à réussir pour prendre le chemin de la sagesse)  et les louveteaux celui de l’aventure. Pour finir, nous nous sommes tous retrouvés en forêt afin de faire les 16h ensemble.

DSCN0033DSCN0033DSCN0034

 

 

 

 

 

 

Le 13 février, suite à un orage bien coriace les aventuriers louveteaux durent stopper leurs aventures et se réfugier dans un chalet. En attendant que la tempête passe, ils apprirent à manier le couteau et les règles qui vont avec son utilisation. Il apprirent également sans le vouloir, comment se réfugier dans le plus petit recoin, une compétence qui pourrait bien leur être utile.

 

DSCN0090

DSCN0100

Le 27 février, les aventuriers sont repartis dans leurs périples. Comme après cette longue tempête, il avait très faim, ils sont partis à la forêt, se sont créé des lances et ont profité de grillé des cervelas et des marshmallow sur le feu. Après quelques jeux, ils sont repartis pour leurs dernier périple.

DSCN0109

 

 

Ouistiti