Faucon

Mai 302019
 

Le camp de printemps est un camp particulier car les louveteaux (7-11 ans) et les éclaireurs (11-16 ans) se retrouvent tous sur un même lieu de camp. Les louveteaux dorment dans un chalet tandis que les éclais ont l’habitude de dormir sous bivouac. (Un bivouac est une tente constituée de carrés militaires boutonnés les uns contre les autres.) Le camp dure un week-end, donc deux à trois jours.

Cette année les scouts Pierre-Pertuis. Se sont rendus à Les Bois pour retrouver le Saint-Graal et diner à la table du roi Arthur. Samedi matin nous avions rendez-vous à la gare de Tavannes. Là-bas nous avons symbolisé le début du camp avec nos cris de patrouilles et de sizaines. Ensuite nous avons pris le train en direction de Les Bois et comme il se doit pour un bon camp de printemps la pluie était annoncée tout le week-end durant. Une fois arrivé au lieu du camp. Les louveteaux se sont installés pendant que les éclaireurs ont monté leurs bivouacs. Nous avons diné puis, une marche en groupe était prévue pour l’après-midi. Durant celle-ci nous avons récolté des indices afin de découvrir l’emplacement du Saint-Graal.

Oooooh! Ils ont triché !

A cause du grand nombre de neige tombée au cours de l’après-midi certains groupes ont abandonné. Néanmoins le Saint-Graal a pu être retrouvé et transmit au roi. Les scouts ont ensuite eu du temps a l’intérieur pour se réchauffer et faire des jeux de société tel le loup garou qui est un grand classique chez nous. Après le souper les responsables ont décidé que les éclaireurs allaient également passer la nuit à l’intérieur à cause des températures glaciales annoncées. Une fois les éclaireurs installés dans les dortoirs et la vaisselle faite, la soirée s’est poursuivie avec des jeux de société au réfectoire. Les louveteaux sont allés au lit tôt tandis que les éclaireurs ont continués leurs activités. Certains responsables nous ont rejoints durant la soirée puis finalement nous sommes tous allés au lit.

Si peu de neige… !

Le lendemain matin nous avons commencé la journée avec un délicieux brunch. Nous avons tous préparé nos sacs puis nous sommes allés dehors afin que les personnes restantes puissent nettoyer le chalet.

Nous avons fait un jeu génial dans lequel chaque patrouille (groupe d’éclaireurs) et chaque sizaine (groupe de louveteaux) représentaient un village. Les villages pouvaient construire des tours de défense afin de se protéger, des forces pour envahir les autres villages ou encore des boucliers et armures pour se protéger des assaillants.

En somme un jeu de stratégie avec un système de monnaie et de ressources plutôt complexe inventé par nos responsables.

A midi nous avons mangé le dernier repas de ce camp : le diner. Un potage aux légumes avec du jambon et des pommes de terre. Après le diner certains éclaireurs ont animé des jeux pour les louveteaux, d’autres ont rangé les bivouacs finalement pas utilisés puis encore d’autres ont aidé les responsables à finir les nettoyages. Ensuite nous nous sommes tous rendus à la gare. Nous avons mangé les quatre heures puis nous sommes retournés a Tavannes. Là nous avons à nouveau dit nos cris de patrouilles et de sizanes après un petit bilan de camp puis le camp s’est terminé avec la présence inattendue du soleil.

Le retour
 Posted by at 16 h 52 min
Fév 132015
 

Durant la fin de l’année 2014, tous les sizeniers ainsi que les sous-sizeniers ont eu l’occasion de participer à un superbe camp HS (haute-sizaine) organisé par l’ASJ (Association du scoutisme Jurassien). Ils ont tous été appeler pour enquêter sur la mystérieuse bête qui rodait et effrayait les habitants…

Samedi matin, les louveteaux ont été mélangés et ont créé plein de petits groupes et sont partis à la recherche d’indices dans toute la ville. Dans leur aventure, ils ont rencontré un tas de personnages et ont récolté tous les indices qui les aideront dans la suite de leur aventure. Puis dans l’après-midi, après avoir établi leur base dans le chalet des Ecarres, ils sont partis à la chasse de cette mystérieuse bête. Il a fallu attendre le soir pour qu’elle pointe sont museau et que les louveteaux essaye de la capturer sans succès.

Dimanche, ils décidèrent d’aller la chercher pendant le jour. Et finalement, la capturer. Cette mystérieuse bête était en faîte le rare Marsupilami !

Pendant le reste de la journée ils décidèrent de le ramener en Palombie,  sa jungle d’origine. Le tout emballé et conduit en taxi.

marsu

 Posted by at 16 h 52 min