Sep 012016
 

Samedi

Par un magnifique jour d’août, la troupe se retrouve à la gare de Tavannes pour partir pour leur traditionnel camp d’été. Après un rapide au-revoir aux parents, les scouts embarquent dans le train direction Saanenmöser.

Digital Camera

Les voyages en train et leur inconvénients

A peine sortis du train, les éclais font connaissance avec Gil, un ami à Isatis, qui vient partager le camp avec eux. Puis les voilà partis pour l’ascension jusqu’au terrain de camp. Avec les sacs,  la montée se révèlent ardues. Mais la troupe n’est point apeurée par la difficulté et arrivent au lieu de camp rapidement.

Le prochain challenge est de trouver comment planter les tentes pour qu’elles soient les plus à plat possible, chose difficile sur cette piste de ski… Mais les tentes sont montées sans trop de mal et les éclais peuvent s’installer avant de commencer la construction du reste du camp.

IMG_1721

Pendant l’après-midi, les responsables rassemblent les éclais et les informent pourquoi le lieu de camp se trouve à cet endroit précis…

Gil a trouvé un vieux livre avec des trous dedans dans une vieille maison abandonnée. Il en a parlé à Isatis qui a cherché d’où venait ce grimoire. Il s’est révélé que ce manuscrit est issu de la culture celte et grâce à lui, il est possible de faire revivre la magie celtique. Objectif que les responsables ont pris très à cœur. Après de nombreuses recherches, ils ont découvert que Saanenmöser était le point de départ pour retrouver les pierres des éléments.

Les responsables leur racontent que des celtes vivaient ici et qu’ils s’approvisionnaient d’eau à une source sur ce terrain. La troupe, comme les celtes jadis, s’abreuveront à cette source millénaire. Mais d’abord, faut-il encore la trouver…

Après quelques recherches, les scouts trouvent enfin la source. Ils remplissent leur gourde. Maintenant désaltérés, ils peuvent retourner à l’installation du camp.IMG_1719

A la suite d’un bon repas, les éclais font un jeu de nuit pour se familiariser avec les alentours.

Dimanche

Malgré que la nuit fut froide, les éclais sont réveillés de bonne heure pour faire leur premier footing du camp.

Une fois le déjeuné et le lever des couleurs effectués, les jeunes se remettent aux constructions. Objectif: faire une table, une cuisine, des toilettes avant la fin de l’après-midi.

IMG_1723

La journée est entrecoupée de jeux divers histoire de se détendre un peu.

IMG_1755

 

Puis le soir, les éclais ont le bonheur de faire un peu de progression. Mais quand la nuit tombe, tout le monde se retrouve dans une tente pour faire une partie de loup-garou avant d’aller dormir.

Lundi

C’est bien joli d’avoir un camp fonctionnel, mais pour percer le mystère des celtes, il faut aller explorer la région. Les scouts prennent la route d’un sentier qui raconte l’histoire de la région… Peut-être en apprendront-ils plus sur les légendes du coin. Malheureusement, à la fin du sentier, ils n’en savent pas plus sur les celtes. Par contre, ils ont quand même pu apprendre deux trois choses sur Saanenmöser.

IMG_1762

Étant pas loin de Saanen, l’équipe en profite pour se rendre à la piscine, histoire de se rafraichir et de se débarbouiller un peu.

Digital Camera

Digital Camera

Digital Camera

Après un moment fort divertissant dans l’eau, les scouts doivent rentrer pour aller souper.

Une fois au camp pendant qu’une partie des responsables font à manger, Isatis anime un moment de réflexion. Et pour finir cette journée chargée, la troupe se retrouve autour d’un feu de camp.

Digital Camera

Mardi

Le mardi est un jour chargé en réflexion. La matin est entrecoupé de jeu et de progression et l’après-midi les éclais doivent élucider le mystère du druide tué pendant la nuit. Comment est-il mort, qui l’a tué et pourquoi… Tels sont les questions auxquelles les éclais doivent répondre. Et l’enquête n’a rien de facile… Entre lien parfois étrange, alibi invérifiable et fausses pistes, les jeunes peinent à trouver toutes les réponses. Heureusement, au moment du goûter, le mystère est élucidé.

IMG_1752

Pour fêter ce succès, la troupe organise un grand festin, mais d’abord, il faut patiemment préparer le feu.

Au retour de la grillade, les éclais doivent encore partir dans le village pour avoir des réponses à certaines questions.

Mercredi

Les dieux celtes ont donné des indices pendant la nuit d’où pouvaient se trouver les pierres. D’ailleurs, on sait maintenant que chaque patrouille a un élément et donc elle a sa propre énigme et sa propre pierre.IMG_1775

Les énigmes laissent les éclais encore perplexes. En attendant de comprendre toute leur signification, les éclais s’en vont faire un mini-golf avec les louveteaux. Avant que le groupe ne se sépare à nouveau, les scouts profitent d’un pique-nique ensemble.

IMG_1795

 

De retour au camp, les jeunes sont initiés au football gaélique. Le sport est assez complexe et l’après-midi ne leur suffit pas à comprendre toutes les règles. Malgré ça, ils passent un bon moment à jouer.

Un peu fatigué, ils reviennent vers la cuisine pour un terrible affrontement: le concours cuisine par patrouille!

IMG_1813

Chaque patrouille a commandé des ingrédients et doit faire le meilleur repas complet, dessert inclus. Les responsables auront la lourde tâche de les départager. Tâche qui, après avoir goûté les nombreux plat, a eu du mal à être assurée. Les éclais sont des fins cuisiniers!

IMG_1810

Le soir, quelques éclais organisent la soirée.

Jeudi

La première pierre est découverte dans les cendres du feu de camp d’hier. C’est la pierre du feu découverte par les tigres. Les autres ont résolu leur énigme également, mais il faudra par contre se déplacer. Les chamois, qui cherchent la pierre de l’eau, doivent aller au Lauenensee et les libellules, pierre de l’air, dans une cabane de montagne. La troupe commence donc à ranger le camp pour pouvoir faire cette excursion. Les scouts ont prévu de dormir à la cabane, l’aller-retour en un seul jour demanderait trop d’efforts. En démontant la tente du druide, les marmottes découvrent leur pierre de terre.

Juste après le repas, les scouts s’en vont donc prendre le train et le bus jusqu’à Lauenen. Depuis là, ils marcheront.

IMG_1826

La marche bien que fatigante est magnifique.

IMG_1903

Les paysages sont d’une grande beauté.

IMG_1848

Mais le dénivelé est important. En mettant un pied devant l’autre, les scouts finissent par arriver à la cabane, à 2003m d’altitude.

IMG_1863

En passant, près du lac, ils avaient trouvé la pierre d’eau et à l’entré de la cabane, la pierre air.

Il ne manque plus que la pierre d’énergie que les responsables doivent trouver. Ils la découvrent près de la petite turbine hydroélectrique qui alimente la cabane en électricité.

Le soir venu, la troupe se retrouve pour mettre en place toutes les pierres et faire revivre la magie des celtes.

Vendredi

Après cette soirée mouvementée, la troupe a pu pour la première fois depuis le début du camp, dormir dans des vrais lits, un confort qui manquait à certains.

Mais ce matin-là, les éclais ne trainent pas au lit, une longue descente les attend.

IMG_1905 Ils retournent à Lauenen pour prendre le bus et se rendent à Gstaad.

IMG_1885

Là, ils profitent de faire un petit détour par la piscine, histoire d’être présentables pour la soirée des parents.

De retour au camp, ils préparent les traditionnels saynètes et rangent le camp avant l’arrivée des parents.

Puis quand les parents arrivent, les éclais présentent le camp et partent vers le chalet louveteau, n’oubliant pas de donner un maximum d’affaires à leurs parents histoire de n’avoir pas trop à porter le lendemain.

Une fois la soirée finie, les éclais retournent au campement. Ils ont le droit cette nuit-là de dormir à la belle étoile. Certains s’installent donc sur une bâche pour profiter d’un magnifique ciel.

Samedi

Le dernier jour du camp, les éclais doivent tout ranger. Puis vers midi, les louveteaux arrivent pour partager les restes du souper canadien d’hier.

Digital Camera

Une fois le repas terminé et rangé, les scouts s’en vont prendre le train.

Digital Camera

Pendant ce dernier trajet, les responsables en profitent pour faire un bilan du camp.

Le camp se révèle positif et tout le monde est plutôt content.

Merci à tous pour ce camp, j’en garderai d’excellents souvenirs.

IMG_1952

 Posted by at 14 h 59 min
Fév 102016
 

Lors de ce premier camp de l’année, les éclais sont partis en compagnie des phaggiens à travers l’espace. En partant de la citadelle, lieu de rencontre entre tous les voyageurs, la troupe s’est lancée dans le système solaire en direction de la neuvième planète Phaggy.

Après quelques ennuis de carburants rapidement résolus, le vaisseau vogue tranquillement vers sa destination. Les phaggiens prennent le temps de trouver un rôle pour tout le monde dans le vaisseau. Parce que c’est pas dans un voyage comme celui-ci qu’il faut se tourner les pouces. En cas de problème, il faut savoir réagir!

Puis tous les voyageurs profitent de la soirée pour sortir une dernière fois du vaisseau avant une longue période d’hibernation. Après une course d’orientation et un feu de camp galactique, retour au vaisseau pour la mise en veille.

Cinq ans plus tard, les éclais se réveillent de leur hibernation: ils sont arrivés sur cette nouvelle planète!

Tout le monde s’attelle au démantèlement du vaisseau. Ensuite, la troupe part établir une base sur Phaggy. Quand le dôme est enfin fini, les éclais partent par équipe découvrir le reste de la planète.

Puis tout le monde se retrouve à l’ancien vaisseau où attendent différentes navettes pour de nouvelles expéditions.

C’est ainsi que s’achèvent cette grande aventure…

IMG_0467

 

 

 Posted by at 17 h 34 min
Fév 022016
 

Le 23 janvier, la troupe a eu la chance de participer au scout ski contest. Cet évènement organisé par les scouts vaudois a rassemblé environ 400 scouts de romandie sur les pistes de ski du domaine de Villard-Gryon.

Après un long trajet en car en compagnie des autres scouts du Jura, les éclais ont pu profiter des pistes et notamment du slalom professionnel mise à la disposition de l’évènement.

L’après-midi, ils ont suivi un petit cours sur le DVA (détecteur des victimes d’avalanche) et après encore quelques descentes et un thé chaud, tous les scouts se sont retrouvés au pied du télécabine.

A cet endroit s’est déroulé la remise des prix, puis la troupe Pierre-Pertuis est repartie rapidement en car direction Tavannes.

Au final, une chouette journée que ce fut là.

 

24.01.2015 191

 Posted by at 22 h 26 min
Juin 012015
 
2 La coupe

La coupe tant convoitée

Pour cette édition 2015 du Raid, nous sommes partis à la recherche de l’œuf de Yoshi. En effet, nous avions découvert lors du camp HP Yoshi était à sa recherche et avait besoin d’aide, et c’est le moment propice pour partir en quête. Sur le chemin, Yoshi et ses amis éprouvent certaines difficultés et testent les connaissances des patrouilles. C’est l’occasion de ressusciter le Koh-I-Nor Challenge et de comparer les performances des patrouilles dans les différents domaines de la vie scoute.

1 Les préparatifs

Préparatifs avant le départ

 

 

 

 

 

 

3 Repas sur feu de bois

Repas sur feu de bois

 

Les Tigres arrivent en premier sur les hauteurs des Ecorcheresses, suivis par les Marmottes. Les Chamois arrivent un peu plus tard, mais sans avoir été aidés par les chefs, ce qui est tout à leur honneur. À la fin de cette première journée, les Chamois sont bien en avance sur les autres. Les éclais montent leurs bivouacs pendant que les chefs préparent le repas du soir, un plat typique des Pierre-Pertuis, le mimamu. Vient un petit moment de réflexion autour du feu avant d’aller prendre un repos bien mérité.

 

4 Vider un oeuf

Comment vider un œuf de Yoshi

 

 

 

Au matin du deuxième jour, tout le monde déjeune puis range son bivouac avant de repartir en quête de l’œuf. Yoshi continue de tester les connaissances des patrouilles en route. Nous arrivons à Lajoux en fin d’après-midi à un élevage d’autruche, où, à notre grande surprise, nous ne trouvons pas un, mais bien deux œufs de Yoshi. Nous cheminons encore un petit peu avant de nous installer pour la nuit. Nous dégustons alors les œufs accompagnés de jambon, fromage et champignons. Eh oui, vous ne pensiez quand même pas que nous les cherchions pour les couver ? Et le cannibalisme des Yohis est un fait bien connu ! C’est le ventre bien calé après des bananes au chocolat que nous allons ensuite dormir.

5 Les gagnants

Bravo aux Chamois pour avoir gagné le Koh-I-Nor

 

 

Le troisième jour, nous nous dirigeons vers la piscine de Saignelégier et profitons du jacuzzi pour nous détendre après ces rudes journées de marche. Nous proclamons alors les résultats du challenge : les Chamois gagnent la coupe et le premier prix, suivis par les Marmottes et finalement par les Tigres. Nous rentrons alors à Tavannes par le train.

 

6 Retour en train

 

À noter que pendant ce camp quatre personnes ont été totémisées :

Suricate et Hamster

Suricate et Hamster

Carcajou et Alligator

Carcajou et Alligator

 Posted by at 7 h 31 min
Mai 062015
 
Les ruines de Malpierre

Les ruines de Malpierre

 

Les scouts sont appelés à la rescousse par les habitants de la forêt de Brocoliande. Un mal mystérieux se propage et le roi à disparu. Ils s’en vont à sa recherche et une piste les mènent à Malpierre (les ruines du château d’Erguël). Ils trouvent le château dévasté par l’orage de la nuit dernière et libèrent le roi des décombres. Le roi leur demande de l’aider à retrouver ses affaires avant de se rendre à la Taverne du Chien Boiteux (le chalet scout de St-Imier). Les scouts établissent leur campement autour du chalet sous un ciel plutôt clément.

 

 

Installation du campement

Installation du campement

 

 

Il faut maintenant s’occuper du mal. Les scouts doivent tuer les rejetons du mal pour l’affaiblir. Pour cela, ils partent à la recherche d’équipement pour se rendre plus fort et en apprendre plus sur le mal. Une fois que tous les sbires du mal ont étés anéantis, ils chassent le mal, très affaibli par les combats.

 

Tout le monde fête la victoire autour d’un festin et d’un feu de camp. Un vieil ami du roi vient leur conter des légendes sur cette mystérieuse forêt. Les plus jeunes vont alors se coucher tandis que les autres continuent les festivités par un jeu. Ils voient alors le roi partir et décident de le suivre. Ils découvrent sa cachette de biscuits, mais bien peu y parviennent, car elle est bien protégée. C’est alors l’heure d’aller au lit pour tout le monde.

Le lendemain, ils font un footing pour bien se réveiller puis déjeunent. Les scouts apprennent alors une mauvaise nouvelle : le garde-manger est vide. Ils apprennent donc à chercher de la nourriture et se préparent un bon repas.

IMAG0551

La Taverne du Chien Boiteux

IMAG0528

Certains habitants de la forêt ont très apprécié le temps pluvieux

 

 

 

 

 

 

 

IMAG0542

La forêt a retrouvée son harmonie

 

 

Le roi leur demande une dernière faveur, il faut remettre de l’ordre dans la forêt. Les jeunes bâtissent alors des villages pour les habitants de la forêt, et débusquent le traître qui a aidé le mal à se propager. Le traître est l’un des conseillers du roi, qui pensait bien faire, mais qui a été abusé par un être maléfique. Il est pardonné, mais reçoit un blâme pour sa grande naïveté. Par manque de temps, tous les travaux ne sont pas encore finis, mais grâce aux scouts, les habitants vont pouvoir s’en sortir. Les scouts sont grandement remerciés et ils s’en retournent chez eux, heureux d’avoir pu aider le peuple de Brocoliande.

 

 

 

 Posted by at 14 h 31 min
Mar 212015
 

 

Evénement !

Samedi prochain (28 mars 2015) aura lieu une vente d’œufs de Pâques organisée par les scouts Pierre-Pertuis, dans plusieurs villages de la région.

Vous pourrez vous rendre à la Coop de Tramelan, devant la boucherie Carnata à Tavannes (Les Prés Joyeux 5) ou bien à la Coop de Malleray-Bévilard pour acheter vos œufs, de 9h00 à 14h30.

Libre à vous d’en acheter comme bon vous semble (4, 6, 8, 10, ou plus), et/ou de faire un petit don.

L’argent ainsi récolté ira directement dans la caisse du camp d’été 2015 (Belgique).

Pour réaliser cette vente, des responsables iront chercher 1’000 œufs (!) qu’il faudra ensuite cuire et décorer  avec l’aide de certains éclaireurs et certains louveteaux.

C’est avec beaucoup de plaisir et de motivation que les scouts cuiront, décoreront et vendront ces œufs, tout en pensant à cette expérience scout à venir que sera le camp en Belgique !

 

Oeufs de Pâques

 

Auteur du texte: Alpaga

Avec remerciements à Colibri, Cougar et Koala

Fév 162015
 

Le 14 mars, c’est la journée promotion!!! De 14h-16h30, tous les enfants et jeunes de 6 à 16 ans sont invités au centre scout de Tavannes pour découvrir durant un après-midi ce que sont les scouts.

Pour vous inscrire, c’est facile: Inscription

Attention, les inscriptions sont jusqu’au 1er mars!!! Alors ne tarde pas à t’inscrire!

Pour les questions, tu peux envoyer un mail à groupe@scoutspierrepertuis.ch ou téléphoner aux responsables de la journée, soit à Koala 079 270 69 75 soit à Isatis 079 255 36 70.

flyers

 Posted by at 11 h 52 min
Fév 122015
 

C’est par une magnifique journée (quoique un peu froide) que toute la troupe s’est retrouvée au chalet scout pour le traditionnel camp d’hiver.

Le thème du camp? Horizon 2015… Pas très explicatif, pour les éclais. De plus, un mystérieux pingouin se trouvait sur l’inscription. De quoi se poser beaucoup de questions.

S2070012

Sans trop réfléchir, les éclais commencèrent à faire des jeux dans la neige. Puis, épuisé et un peu frigorifié, la troupe se rendit à l’intérieur du chalet. Là, un autre jeu les attendait: le jeu de la mafia. Jeu qui est à la base du loup-garou.

Entre alliance et trahison, les éclais jouèrent jusqu’à l’heure de pique-niquer et qui, heureusement pour nos estomacs, arriva assez vite.

L’après-midi, les éclais ont pu développer des entreprises pour gagner de l’argent et parier sur d’autres entreprises pour gagner de l’argent et ainsi pouvoir s’améliorer. Par groupe de  3 ou 4, les éclais s’affrontèrent avec ardeur tout l’après-midi pour évoluer au mieux.

Puis le soir, ils tentèrent de résoudre le meutre du professeur coquelicot. Qu’ils réussirent à résoudre sans trop de mal.

Entre toutes les révolutions de la journée, tout le monde était épuisé… Et la troupe s’endormit bien vite.

Le lendemain, après un réveil un peu brusque, les éclais commencèrent à ranger le chalet. Ensuite, les éclais découvrirent un nouveau jeu: le sultan. Après de nombreuses parties, et malgré le grand froid, toute la troupe finit dehors par des jeux.S2090015

Malgré une grande capacité de déduction, le camp se finit sans que personne comprenne le sens du pingouin sur l’inscription…

Mais y a-t-il toujours un sens à tout?

Isatis

S2090001

 Posted by at 16 h 40 min
Août 272014
 

Fête des saisons2014 (10)

Le char a été construit durant quelques semaines au début des vacances scolaires. Les personnes qu’on peut citer pour cela : Milan, Pingouin, Koala, Alpaga et Cougar. La planification a néanmoins débuté très tôt (cet hiver déjà). Nous avons choisi comme thème « les métiers » ce qui incluait pour nous de faire défiler plein de métiers différents durant le cortège. Nous avons tous pu remarquer:

un aubergiste                                                                                      un forgeron                                                            un fleuriste

Fête des saisons2014 (8)

Fête des saisons2014 (18)

Fête des saisons2014 (1)

 

 

des templiers                                                   un arracheur de dents

Fête des saisons2014 (15)

Fête des saisons2014 (6)

 

 

un paysan

Fête des saisons2014 (21)

 

un musicien  des guerriers, etc…

Fête des saisons2014 (14)

Fête des saisons2014 (22)

Fête des saisons2014 (7)Fête des saisons2014 (12)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie tous les participants (louveteaux et éclais) tout comme les anciens responsables. Mais je remercie également les personnes qui ont contribué à la confection du char, car sans tout ce monde nous n’aurions pas pu faire une 3ème place au cortège.

Merci à tout le monde!

Alpaga

 

Fête des saisons2014 (31)

 

 

 Posted by at 12 h 33 min
Août 272014
 

Samedi 9 août

Et voilà, le traditionnel camp d’été est enfin là! Après beaucoup d’attente pour certains et beaucoup de préparations pour d’autres. Tout le monde se retrouve à la gare de Tavannes, pleins de motivations.

Isatis, dans un déguisement spécial, accueillent les éclais à la gare avec un discours de bienvenu. Les éclais participent au Scout Games cette année. Chaque éclais représente un district et devra se battre au nom de celui-ci.

« Bienvenu, bienvenu aux Scouts Games et que le sort vous soit favorable »

Tout le groupe prend le train et s’en va loin des parents pour une semaine de camp.

Une fois arrivée à Mörigen, la troupe doit encore monter au campement. Petite marche, mais qui peut paraître longue avec toutes les affaires. Sur place, les éclais découvrent un peu les environs, pendant que les responsables discutent de la disposition des différentes constructions. Puis, on monte les tentes rapidement avant que la pluie n’arrive. Une fois chose faite, les constructions commencent. Quand elles sont déjà bien avancées, on fait une pause pour construire des arcs. Un arc étant assez essentiel à la survie dans un milieu hostile.Camp d'été 2014 (12)

Puis après le souper, les éclais font un jeu de nuit. Et quand ils sont bien fatigués, ils vont se coucher pour la première nuit du camp d’été, en espérant, que la tente est bien montée!

 

Dimanche 10 août

La journée commence par un footing, sous la direction d’Arthur, qui souhaite passer un point de progression. Elle se poursuit par le déjeuner et le premier lever des couleurs de la semaine, où Okapi récite la loi scoute pendant la montée des drapeaux. Après cela, nous continuons les constructions commencées la veille jusqu’au repas de midi, des croque-monsieur cuits dans la braise.

Camp d'été 2014 (30)

Les éclais doivent ensuite prouver leur bravoure dans des joutes sportives, puis terminer toutes les constructions avant le souper. Ils apprennent alors à soigner leurs blessures, avant qu’un orage éclate et nous obligent à nous réfugier sous tente jusqu’à l’heure de dormir.

Lundi 11 août

Les constructions terminées, le jeu commence enfin vraiment pour les représentants des districts.
Le matin, ils s’abandonnent au maniement de l’arc durement façonnée le premier jour, et s’affrontent dans différents petits challenges, sous le regard évaluateur de Pingouin. Midi se fait rapidement après s’être défoulé de la sorte.
Mais voila que le capitole annonce: »plus de nourriture pour ce soir » et que « la prochaine livraison aura lieu que demain matin »!
Que faire? Les mûres découvertes le 1er jour autour du campement ne suffiront de loin pas à rassasier ceux qui doivent s’affronter et combattre les éléments.
D’un commun accord, les éclais partent à la recherche d’un lac (ils ont remarqué qu’il n’y avait pas de trace de gibier, inCamp d'été 2014 (43)utile de chasser avec l’arc donc). Cela leur pris pas moins d’une heure! Mais comble de joies quand ils découvrent que celle-ci grouille de poisson frétillant !

C’était un spectacle à couper le souffle, le lac n’était qu’éclat lumineux et le silence entrecoupé par le saut d’une truite téméraire. Le gardien du lac nous prêta main forte et distibua canne à pêche, appa et tout autre fourniture nécessaire à cet art.
Tout le monde se mit au travail, bien conscient de la tâche à effectuer. Et enfin nous repartîmes avec assez de poisson pour tous…

Il serai superflu de préciser que ce souper fut un véritable festin d’autant plus qu »il avait été fait de a à z par les éclais.

 Camp d'été 2014 (34)

Mardi 12 août

Réveil des patrouilles à 7h30 avec une journée sans précipitations à l’horizon. Ce qui était rare durant ce camp. Footing et petit déjeuner comme chaque matin…ou presque, car ce jour-ci c’était bacon eggs à la carte. Après tout cela les éclais ont confectionné en partie les costumes pour défiler à la fête des saisons.

S’en suivit le dîner, puis le déplacement jusqu’à la piscine de Nidau où tout le monde s’est baigné (et lavé). Le soir venu, au campement, il s’annonça comme un air de challenge. Les différentes patrouilles se défièrent en cuisine et les résultats furent très serrés. Camp d'été 2014 (89)La cuisine, un atout important pour tout bon scout, cependant ce n’est pas le seul, c’est pourquoi s’en suivit un petit jeu tournant autour des nœuds. Et pour clore une soirée en camp scout, quoi de mieux que des promesses autour d’un feu ?

 

Mercredi 13 aout.

Le campement s’est réveillé vers 8h00 et nous prenons directement le déjeuner. Jusque à 9h00, nous avons fait l’inspection des tentes et le lever des couleurs. Vers 9h30 nous avons commencé notre marche sur Lyss afin d’y rejoindre les louveteaux. Nous sommes arrivés à Lyss à 11h15 et nous avons attendu les louveteaux jusqu’à 11h30. La première activité consista à retrouver les chefs qui c’était éparpillés dans Lyss et leur demander une signature. Les groupes étaient mélangés entre sizaine et patrouille et le groupe qui avait le plus de signature remportait la partie. Une fois cette activité finie,  nous sommes allés au sec afin de pouvoir prendre le diner. La prochaine activité était la visite de la boutique Kambly de Lyss. Il y en avait pour tous les goûts!

Après cela nous sommes retournés au camp des éclais pour montrer notre beau terrain aux louveteaux et d’entamer une estafette, mais le temps en à décidé autrement, de violentes rafales de vent ce sont déchainées sur le camp, les éclais et louveteaux sont allés se réfugier dans les tentes en attendant que ça se calme un peu.Camp d'été 2014 (112)

Une fois la tempête calmée, nous avons commencé l’estafette. Les louveteaux sont partis au train de 17h00 et nous avons commencé une partie de volley ball chef contre éclais pendant que l’équipe bouffe faisait à manger. Après le souper les éclais avaient 1h30 de temps libre avant l’activité morse qui commença à 20h00.

À 22h00 l’activité était finie et les éclais sont allés se coucher et l’alerte à clôturer la journée

Jeudi 14 aôut.

La journée a commencé par un footing dès 8h le matin, ensuite nous avons enchainé le déjeuner et l’inspection de tente et nous avons fini par le lever des couleurs à 9h30.

La première activité de la journée fut d’aller à la plage de Mörigen pour y pratiquer plusieurs disciplines sportives. Nous avons fait un tournois de volley où toutes les patrouille se sont affrontées avec une grande victoire des tigres à la fin. Avec le temps qui nous restait, nous avons fait une petite partie de foot avant de remonter au camp

À 12h00 nous avons pris le repas jusqu’ à 13h00, l’activité suivante était une partie du jeu civilisation qui nous a occupés toute l’après-midi, la compétition était rude entre les plusieurs équipes.

A 17h00, nous sommes revenus au campement où les éclais avaient du temps pour avancer leur progression.

Aux alentours de 18h00 nous sommes redescendus à la plage pour faire des grillades et passer un chouette moment à la plage où il y avait de tout pour s’amuser. Nous sommes remontés à 20h pour finir par un feu de camp bien tranquille au coin du feu. Après 22h, les éclais sont allés se coucher et vers les 22h30, l’alerte a clôturée la journée

Camp d'été 2014 (49)

 

Vendredi 15 août 2014

Comme tous les matins, c’était : réveil, footing, déjeuner, rangement des tentes, inspection et lever des couleurs. S’en suivit la préparation aux plus que traditionnelles saynètes pour la soirée des parents (qui est déjà aujourd’hui). Après cela nous avons dîné. Pour vous mettre en condition, il faut que vous sachiez que cette journée était particulièrement fraîche et selon le programme nous devions aller à la piscine. Après concertation très rapide, inutile de dire que nous étions tous d’accord pour aller dans une piscine couverte. Direction Palais des congrès à Bienne. Là, nous nous sommes baignés et avons pu tous profiter de douches chaudes et nombreuses (nous n’étions pas obligés de faire la queue et de nous dépêcher). De retour à Mörigen city, les vas et vient des parents débuta. Programme de la soirée : déplacement à Aarberg, traditionnel souper canadien, saynètes, déplacement retour, anecdotes et histoires entre éclais et au lit !

 

Samedi 16 août

Et voilà déjà le dernier jour du camp… Autant dire que les camps d’été passent trop vite! Mais ne croyez pas que ce jour est reposant.

Les éclais croyaient pouvoir échapper au footing, mais même le dernier jour, il y en a un. Bien que pas trop épuisant, le footing shooting consistait à prendre en photo toutes les constructions (avec les éclais dessus)Camp d'été 2014 (140)

Directement après le déjeuner, le rangement des tentes a commencé. Et une fois, cela fait, on charge le matériel dans la remorque, on démonte la cuisine, on démonte les toilettes, le lavabo,…

Pour midi, la table était encore entière, la troupe a pu ainsi prendre son dernier repas assis avant de démonter la table, qui nous aura quand même tenu toute la semaine. Heureusement la pluie ne sait que peu montrée. Mais bon, les tentes n’étant pas sèches, il faudra les dérouler plus tard pour les faire sécher. Une fois tout le démontage fini, juste un petit peu de temps pour faire un bilan du camp et partir prendre le train.

On peut se demander qui a gagné les Scouts Games, mais on ne sait pas vraiment. Au fond, ça nous est égal, on s’est bien amusé.

A la gare de reconvilier, les responsables rendent afin les éclais à leur parents. Mais ne penser pas qu’ils vont se reposer, une douche et en route pour le cortège de la fête des saisons!

Merci à  tous les responsables pour l’organisation, sans vous il n’y aurait pas de camp,

Merci aux éclais d’être venus, sans vous il n’y aurait pas de camp,Camp d'été 2014 (6)

 

Merci à toute l’équipe, ce camp était vraiment génial!

La troupe

 Posted by at 11 h 55 min