Sep 012016
 

Samedi

Par un magnifique jour d’août, la troupe se retrouve à la gare de Tavannes pour partir pour leur traditionnel camp d’été. Après un rapide au-revoir aux parents, les scouts embarquent dans le train direction Saanenmöser.

Digital Camera

Les voyages en train et leur inconvénients

A peine sortis du train, les éclais font connaissance avec Gil, un ami à Isatis, qui vient partager le camp avec eux. Puis les voilà partis pour l’ascension jusqu’au terrain de camp. Avec les sacs,  la montée se révèlent ardues. Mais la troupe n’est point apeurée par la difficulté et arrivent au lieu de camp rapidement.

Le prochain challenge est de trouver comment planter les tentes pour qu’elles soient les plus à plat possible, chose difficile sur cette piste de ski… Mais les tentes sont montées sans trop de mal et les éclais peuvent s’installer avant de commencer la construction du reste du camp.

IMG_1721

Pendant l’après-midi, les responsables rassemblent les éclais et les informent pourquoi le lieu de camp se trouve à cet endroit précis…

Gil a trouvé un vieux livre avec des trous dedans dans une vieille maison abandonnée. Il en a parlé à Isatis qui a cherché d’où venait ce grimoire. Il s’est révélé que ce manuscrit est issu de la culture celte et grâce à lui, il est possible de faire revivre la magie celtique. Objectif que les responsables ont pris très à cœur. Après de nombreuses recherches, ils ont découvert que Saanenmöser était le point de départ pour retrouver les pierres des éléments.

Les responsables leur racontent que des celtes vivaient ici et qu’ils s’approvisionnaient d’eau à une source sur ce terrain. La troupe, comme les celtes jadis, s’abreuveront à cette source millénaire. Mais d’abord, faut-il encore la trouver…

Après quelques recherches, les scouts trouvent enfin la source. Ils remplissent leur gourde. Maintenant désaltérés, ils peuvent retourner à l’installation du camp.IMG_1719

A la suite d’un bon repas, les éclais font un jeu de nuit pour se familiariser avec les alentours.

Dimanche

Malgré que la nuit fut froide, les éclais sont réveillés de bonne heure pour faire leur premier footing du camp.

Une fois le déjeuné et le lever des couleurs effectués, les jeunes se remettent aux constructions. Objectif: faire une table, une cuisine, des toilettes avant la fin de l’après-midi.

IMG_1723

La journée est entrecoupée de jeux divers histoire de se détendre un peu.

IMG_1755

 

Puis le soir, les éclais ont le bonheur de faire un peu de progression. Mais quand la nuit tombe, tout le monde se retrouve dans une tente pour faire une partie de loup-garou avant d’aller dormir.

Lundi

C’est bien joli d’avoir un camp fonctionnel, mais pour percer le mystère des celtes, il faut aller explorer la région. Les scouts prennent la route d’un sentier qui raconte l’histoire de la région… Peut-être en apprendront-ils plus sur les légendes du coin. Malheureusement, à la fin du sentier, ils n’en savent pas plus sur les celtes. Par contre, ils ont quand même pu apprendre deux trois choses sur Saanenmöser.

IMG_1762

Étant pas loin de Saanen, l’équipe en profite pour se rendre à la piscine, histoire de se rafraichir et de se débarbouiller un peu.

Digital Camera

Digital Camera

Digital Camera

Après un moment fort divertissant dans l’eau, les scouts doivent rentrer pour aller souper.

Une fois au camp pendant qu’une partie des responsables font à manger, Isatis anime un moment de réflexion. Et pour finir cette journée chargée, la troupe se retrouve autour d’un feu de camp.

Digital Camera

Mardi

Le mardi est un jour chargé en réflexion. La matin est entrecoupé de jeu et de progression et l’après-midi les éclais doivent élucider le mystère du druide tué pendant la nuit. Comment est-il mort, qui l’a tué et pourquoi… Tels sont les questions auxquelles les éclais doivent répondre. Et l’enquête n’a rien de facile… Entre lien parfois étrange, alibi invérifiable et fausses pistes, les jeunes peinent à trouver toutes les réponses. Heureusement, au moment du goûter, le mystère est élucidé.

IMG_1752

Pour fêter ce succès, la troupe organise un grand festin, mais d’abord, il faut patiemment préparer le feu.

Au retour de la grillade, les éclais doivent encore partir dans le village pour avoir des réponses à certaines questions.

Mercredi

Les dieux celtes ont donné des indices pendant la nuit d’où pouvaient se trouver les pierres. D’ailleurs, on sait maintenant que chaque patrouille a un élément et donc elle a sa propre énigme et sa propre pierre.IMG_1775

Les énigmes laissent les éclais encore perplexes. En attendant de comprendre toute leur signification, les éclais s’en vont faire un mini-golf avec les louveteaux. Avant que le groupe ne se sépare à nouveau, les scouts profitent d’un pique-nique ensemble.

IMG_1795

 

De retour au camp, les jeunes sont initiés au football gaélique. Le sport est assez complexe et l’après-midi ne leur suffit pas à comprendre toutes les règles. Malgré ça, ils passent un bon moment à jouer.

Un peu fatigué, ils reviennent vers la cuisine pour un terrible affrontement: le concours cuisine par patrouille!

IMG_1813

Chaque patrouille a commandé des ingrédients et doit faire le meilleur repas complet, dessert inclus. Les responsables auront la lourde tâche de les départager. Tâche qui, après avoir goûté les nombreux plat, a eu du mal à être assurée. Les éclais sont des fins cuisiniers!

IMG_1810

Le soir, quelques éclais organisent la soirée.

Jeudi

La première pierre est découverte dans les cendres du feu de camp d’hier. C’est la pierre du feu découverte par les tigres. Les autres ont résolu leur énigme également, mais il faudra par contre se déplacer. Les chamois, qui cherchent la pierre de l’eau, doivent aller au Lauenensee et les libellules, pierre de l’air, dans une cabane de montagne. La troupe commence donc à ranger le camp pour pouvoir faire cette excursion. Les scouts ont prévu de dormir à la cabane, l’aller-retour en un seul jour demanderait trop d’efforts. En démontant la tente du druide, les marmottes découvrent leur pierre de terre.

Juste après le repas, les scouts s’en vont donc prendre le train et le bus jusqu’à Lauenen. Depuis là, ils marcheront.

IMG_1826

La marche bien que fatigante est magnifique.

IMG_1903

Les paysages sont d’une grande beauté.

IMG_1848

Mais le dénivelé est important. En mettant un pied devant l’autre, les scouts finissent par arriver à la cabane, à 2003m d’altitude.

IMG_1863

En passant, près du lac, ils avaient trouvé la pierre d’eau et à l’entré de la cabane, la pierre air.

Il ne manque plus que la pierre d’énergie que les responsables doivent trouver. Ils la découvrent près de la petite turbine hydroélectrique qui alimente la cabane en électricité.

Le soir venu, la troupe se retrouve pour mettre en place toutes les pierres et faire revivre la magie des celtes.

Vendredi

Après cette soirée mouvementée, la troupe a pu pour la première fois depuis le début du camp, dormir dans des vrais lits, un confort qui manquait à certains.

Mais ce matin-là, les éclais ne trainent pas au lit, une longue descente les attend.

IMG_1905 Ils retournent à Lauenen pour prendre le bus et se rendent à Gstaad.

IMG_1885

Là, ils profitent de faire un petit détour par la piscine, histoire d’être présentables pour la soirée des parents.

De retour au camp, ils préparent les traditionnels saynètes et rangent le camp avant l’arrivée des parents.

Puis quand les parents arrivent, les éclais présentent le camp et partent vers le chalet louveteau, n’oubliant pas de donner un maximum d’affaires à leurs parents histoire de n’avoir pas trop à porter le lendemain.

Une fois la soirée finie, les éclais retournent au campement. Ils ont le droit cette nuit-là de dormir à la belle étoile. Certains s’installent donc sur une bâche pour profiter d’un magnifique ciel.

Samedi

Le dernier jour du camp, les éclais doivent tout ranger. Puis vers midi, les louveteaux arrivent pour partager les restes du souper canadien d’hier.

Digital Camera

Une fois le repas terminé et rangé, les scouts s’en vont prendre le train.

Digital Camera

Pendant ce dernier trajet, les responsables en profitent pour faire un bilan du camp.

Le camp se révèle positif et tout le monde est plutôt content.

Merci à tous pour ce camp, j’en garderai d’excellents souvenirs.

IMG_1952

 Posted by at 14 h 59 min