Chil

Chil

Août 262013
 

Merci aux jeunes membres du comité, ainsi qu’à tous les scouts qui ont œuvré de près ou de loin à ce jubilé. Ce défi a été relevé avec brio compte tenu de toutes les autres manifestations importantes mises sur pied et vécues ces derniers mois: camp cantonal à Reconvilier en septembre 2012, camp d’été 2013 avec les louveteaux et les éclaireurs ainsi que le défilé de la fête des saisons et ce malgré leurs examens professionnelles et autres obligations familiales. Chapeau !

DSC_1849

 

 Posted by at 21 h 29 min
Oct 162012
 

Il y a un mois, ce terminait l’un des plus beaux camps que j’ai vécu en 26 ans de scoutisme. Des moments intenses, très forts en amitié, de ceux qui marque la mémoire pour longtemps, si ce n’est pas pour toujours ! Et pourtant, j’en ai vécu des nuits en chalet, sous tente, en bivouac ou sous les étoiles, avec mes frères et sœurs scouts. J’ai passé les 300 nuitées il y a quelques années déjà et malgré les nuits parfois courtes et inconfortables, je ne m’en lasse pas. Vous aurez peut être remarqué, que je n’ai pas utilisé le terme « amis », mais bien frères et sœurs ! Car des liens sont nés avec certains et certaines ou se sont encore renforcés avec d’autres. De nouvelles facettes ont été découvertes et le sentiment d’appartenir à une « autre » famille s’est encore conforté. Une famille de cœur. Une famille qui s’ agrandi d’année en année par le partage ou le vécu de projets, de marches ou d’aventures qui ne me laisse pas indifférents, comme beaucoup d’autres scouts d’ailleurs. Plus les années passent et plus le retour à la « normale » est difficile quand un camp s’achève. C’est une drôle d’impression, comme un grand vide. Bien évidemment, nous sommes heureux de retrouver notre foyer et nos familles respectives ! Une longue douche chaude et un repos bien mérité, sont aussi les bienvenus mais durant plusieurs jours ou semaines résonnent encore au fond de nos têtes et nos cœurs encore les rires et les chants de nos frères et sœurs scout qu’ils soient grands ou petits !

En 2012, peut être mon dernier camp jurassien avec mes frères et sœurs scouts ... peut être ;P

Pour le non scout, ce « vide » paraît parfois bien futile, mais il ignore souvent que cette alchimie est le fruit des dizaines, voire des centaines d’heures de vécu partagées, que ce soit lors de jeux, de randonnées, de constructions, de découvertes, de veiller au coin du feu, ou lors de la réalisation de projet. Tous ces moments nous ont fait et nous font grandir et nous enrichissent dans l’apprentissage et le partage.

En presque 30 ans de scoutisme, je continue à tisser de nouveaux liens d’amitié avec mes cadets et peut être, se souviendront-ils un jour de moi, (en bien je l’espère) comme je me souviens de certains de mes prédécesseurs et dont le partage d’activité ou le vécu de projet restent de très bons souvenirs malgré notre différence d’âge!

Et après ce grand vide me direz-vous ? Et bien je vous répondrez que; après ce grand vide, il y a l’appelle… l’appelle indéfectible de planifier et d’organiser le prochain jeu, la prochaine aventure qui nous fera à nouveau vivre des moments inoubliables… que l’aventure continue !

En 1986, l'année ou l'aventure a commencée pour moi!

BPMG, Chil

 Posted by at 13 h 33 min
Sep 102012
 

Enfin diront la plupart d’entre nous. Dans moins d’une semaine, le CAJU  (la grande rencontre annuelle des scouts de la région) aura lieu après 1 ans de travail dans les coulisses ! Encore quelques jours et tous les scouts du Jura et du Jura bernois (entre 300 et 400) vont pouvoir s’évader le temps d’un week-end sur les hauteurs de la vallée de Tavalaya pour vivre une magnifique épopée ayant comme fil rouge la « Route du Thé » . Vivement les 14 15 et 16 septembre prochain…

Un GRAND Merci:

A la Bourgeoisie de Reconvilier pour la mise à disposition du terrain et ainsi qu’à Toni pour le marquage du bois de construction.

Aux FMB de Reconvilier en particulier à Philippe et Pascal pour le prêt et le transport de poteaux suite au vole des nôtres!

A l’entreprise Huguelet Génie civil SA pour le prêt de panneaux de coffrage.

A Marcel et Mick pour le déplacement du bois et la mise à disposition de la petit rétro qui nous a fait gagner un temps considérable pour les creusages.

A Robin, Philippe, Gérard, Steve, David et Sophie, ces parents et amis qui nous ont offert leur aide à l’occasion de ce week-end de préparation.

A Coyote pour la conduite générale

A Écureuil pour la sa polyvalence à peine de retour d’Indonésie

A Hirondelle, Isatis, Ouistiti, Loup Pingouin, Alpaga, Colibri, Lynx, Léopard pour leur travail avec les éclaireurs, pour le test des animations et la confection des décors

A Koala pour la gestion générale de l’animation ainsi que pour la déco

A Caïman pour ses talents d’équilibriste et son aide logistique

A Cougar pour son concept sécurité

A Mangouste pour son point presse et ses bons mots

A Loutre et Salamandre pour la gestion et la conduite des constructions

A Gazelle pour la préparation de tous ces excellents repas pour 30 personnes durant le week-end

A Renard pour sa maîtrise des chiffres et ses talents d’aide cuisinier

A Hermine et Dauphin pour les parties visuelle et décoration

A Tabaqui, Vautour pour les constructions

A Wallaby pour l’animation pour les Louveteaux et les décos

A Baloo et Caméléon pour les photos

A moi pour la préparation des animations pico et routier et pour le coup de main aux constructions.

Et enfin aux éclaireurs et aux louveteaux  de notre groupe qui ont travaillé pour la confections des décorations et le test grandeur nature des activités qui seront proposés à nos hôtes.

BPMG, Chil

 Posted by at 10 h 20 min
Août 092012
 

C’est bientôt une habitude diront certains… Comme les deux années précédentes, je suis allé faire une petite visite aux unités de notre Groupe qui cette année, avaient prévu d’organiser le camp d’été dans les Franches-Montagnes.  Ce mercredi 8 août, il est 9h40 quand Niels (4 ans 1/2) et moi retrouvons la Meute devant le Centre de Loisirs de SaignE’ , pour un moment aquatique. Après un petit jeu d’extérieur (oui la piscine n’ouvre qu’à 10h00), je prends en charge les hommes de la Meute, tandis que Wallaby et Colibri guident ces demoiselles. Avec une efficacité redoutable nous sommes les premiers dans le petit bassin, rejoints dans un second temps pas les louvettes. Après quelques minutes, trois groupes s’organisent: groupe plongeoir (5) ; groupe brevet (4); groupe petit bassin et petit toboggan (4). Après 3/4 d’heure, les groupes se modifient légèrement, alors que Koala, Cougar et Hérisson nous rejoignent. Nous tentons une pyramide de trois étages et divers jeux de luttes (loups sur les épaules de chefs) alors que les plus jeunes font de petits jeux dans le petit bassin. Pour finir nous testons le toboggan extérieur ouvert pour nous par le garde-bain, car il faisait beau … pour les Franches-Montagnes car la température extérieure devait avoisiner les 16°… même pas peur.

A midi, tout ce joyeux petit monde quitte la piscine pour rejoindre le chalet. A 13h00, nous dégustons des pennes 2 fromages et une bonne ratatouille, pour preuve, il n’en restera pas! Une fois les tables débarrassées et les dents brossées (ça arrive ;P) un moment calme est le bienvenu. Les louveteaux se préparent à partir en « chasse », gourdes et crème solaire sont de rigueur car le mercure a pris quelques degrés depuis ce matin et le ciel est bleu. Nous en profitons pour faire la vaisselle et quelques rangements.

Comme collation: quelques fruits, du sirop et des « schleks » que les loups ont reçu en quantité certaine par colis postaux… Quelques coloriages, un peu de progressions finissent l’après-midi, alors que je m’active en cuisine avec Hérisson. Au menu: gâteau gaulois à l’ancienne (tarte épinards et fromage) et salade aux carottes (râpées à la main… Ha ! Tout de même, pour 20 personnes ça fait quelques allez et retour sur la râpe). Les loups profitent du temps beau et doux pour faire quelques petits jeux d’extérieur. Vers 21h00, ils quittent le chalet pour allez vivre leur Promesse. A leur retour une bonne tasse de thé les attendront avant leurs ablutions et une bonne nuit de sommeil.

Jeudi, il est 7h45 quant les premiers petits loups sortent de leur tanière. Un gros bol de céréales et une tasse de chocolats chaud plus tard, toute la Meute s’active car il faut faire tous les sacs et nettoyer le chalet d’ici midi, Marché concours oblige… les loups rejoindront donc les éclaireurs sous tente dans le courant de l’après-midi. Vers 11hoo, je quitte donc le chalet et transporte tout le matériel qui veut bien rentrer dans ma voiture afin de le déposer au camp éclais, lieu qui accueillera la Meute pour leur deux derniers jours de camp.

A mon arrivée, ça s’activait fort dans le campement : les picos remontaient leur tente avec l’aide de Vautour, car ils étaient arrivés aux camps la veille et de nuit, ce qui n’est pas des plus commodes pour repérer l’emplacement des racines et autres cailloux qui abondent dans les pâturages boisés… ça forge l’expérience. De son côté, Loup après être allez chercher de l’eau avec Hirondelle, prépare le feu pour midi alors que Lynx et Isatis coupent les tomates pour la sauce bolognaise. Plus loin, Ouistiti prends un moment pour une « évaluation » en compagnie de Nicolas.

La grande partie des éclaireurs, eux, préparent le dessert, un Crumble aux pommes, qui sera cuit avec un four solaire… Le temps de faire le tour des infrastructures, qu’il est déjà l’heure de passé à table. Nous partageons le repas de midi, bien attablé, alors que Wallaby et Cougar sont de retour du chalet. Ils déchargent le matériel et les tentes avec l’aide des picos. Ces dernières, une fois montée par des membres de la maîtrise louveteau, accueilleront nos jeunes scouts pour leurs 2 dernières nuits de camp, de quoi avoir une petit avant goût de la vie d’éclaireur… Ahhh, l’odeur du sous bois, du feu de camp et de la toile de tente humide chauffant au soleil… tout un poème.

Cougar et Wallaby travaillent dure avant l'arrivée des Loups

14h00, il est déjà temps pour moi de prendre congé des membres du groupe et de m’arrêter au centre des Cerlatez pour y’ déposer le repas du soir que les éclais dégusterons après avoir visité le musée et une de ses expositions temporaires, avant de se rendre à l’étang de la Gruère… bonne route.

Merci à tous les scouts jeunes et moins jeunes pour votre accueil et ces quelques instants partagés. BPMG, Chil / Frédéric

 

Ah! J'ai failli oublier de vous présentez le four solaire... pour une cuisson sans fumée.

 Posted by at 20 h 47 min
Juin 102012
 

Tabaqui et Hermine nous ont préparé une petite excursion surprise dont nous ne connaissions que le point de départ ; la composition du menu de midi (pique-nique tiré du sac) et le prix ; prévoir environ 60.- pour la journée.

L’horloge de la gare de Court marque 9h30 lorsque Tabaqui, Hermine, Dauphin, Loutre, Chil et sa chienne Aïka se retrouvent sur le quai.  A peine les salutations données que les membres du clan se mettent en marche en direction du Montoz de Court sous un ciel couvert. Après une brève traversée du village nous attaquons d’un bon pas la pente du pâturage boisé, puis nous rejoignons rapidement la forêt ou ne faisons une petite halte pour enlever une couche d’habit et boire un petit schlouk. Nous nous arrêterons un bref instant au lieu-dit « Le Buement » pour profitez de la magnifique vue qui s’offre à nous: Émetteur de Chasseral, crêtes de Montoz et Moron, Gorges de Court…

Il est midi lorsque nous nous installons pour partager l’apéritif sur le terrasse du restaurant de « Obergrenchenberg ». Après 30 minutes nous reprenons la route et longeant le bord des falaises « Wandflue » sur un bon km avant de nous trouver un petit endroit à l’abri des courants, pour manger notre repas de midi, avec vue sur les lacs de Bienne, Morat et Neuchâtel.

Vers 13h30 nous reprenons notre route avant de prendre le petit sentier (très raid) qui nous permettra de rejoindre la loge « Brüggli ». Encore quelques kilomètres avant de quitter la fraîcheur de la forêt et des pâturages d’altitude pour découvrir les beaux quartiers de Bettlach. Depuis notre départ nous avons gagné 10° et nos pieds commencent à chauffer sur les routes d’asphalte de la plaine. Il est 16h00 lorsque nous gagnions « Altreu ». Nous ne sommes pas mécontents de poser nous sacs à dos avant de nous installer sur une terrasse au bord de l’Aare pour y partager une coupe de glace bien méritée.

A cet instant, il nous restait le choix entre les deux variantes prévues. Variante A : utiliser les transports publics ou, variante B : utiliser la force de nos mollets par rallier le chef-lieu soleurois.  Il ne nous a pas fallu longtemps pour que : la cloque de Dauphin, le genou (fraîchement opéré) de Tabaqui, la cheville (dernièrement entorsée) de Chil et la courte nuit de Loutre ne nous fasse pencher pour la variante B compte tenu des 25 km efforts déjà parcourus depuis la matinée. C’est donc tout de go que nous avons pris le bateau à 17h25 pour rejoindre Soleure. Enfin de compte, seule Aïka aurait peut-être voulu rejoindre Soleure à quatre pattes car ce moyen de transport ne semblait qu’à moitié la convaincre.

A peine avons-nous débarqué du navire qu’Hermine nous mène au bar restaurant lounge « Solheure* » pour nous désaltérer d’une boisson rafraichissante. Il est clair qu’avec nos chemises scouts, nos gros souliers et nos sacs à dos, nous dépareillons la moindre entre les invités d’un apéritif de mariage, les maillots (orange) de l’euro foot et la jeunesse branchée soleuroise, mais les clients finissent par s’apercevoir que nous ne sommes pas si différents qu’eux et que nous profitons aussi de cette belle fin d’après-midi.

Vers 19h00, Hermine nous invite à nous déplacer pour gagner le lieu du souper… Nous déambulons donc dans les rues de la vieille ville, quand tout à coup nous nous arrêtons à proximité d’une sorte de grand cloché rouge vieux de plusieurs siècles. Devant nous se dresse l’Hôtel restaurant « Roth Turm ». Et bien, nous sommes rentrés malgré nos tenus de terrain et notre aspect certes un peu défraîchi, puisque Hermine avait réservé là. Les organisateurs du jour avaient pris soin de prévenir nos hôtes que nous ferions une marche durant la journée et ils avaient vérifié que les chiens étaient acceptés. Nous en retiendrons que l’accueil a été cordial et chaleureux, que nous avons très bien mangé pour des prix très correct dans une ambiance au charme nostalgique. De plus, la serveuse était très agréable et souriante, à recommander!

C’est à 22h32 que nous avons pris le train à Soleur gare, pour rejoindre Moutier puis Court par Gänsbrunnen, après avoir passé une belle journée entre ami(e)s.

Bonne nuit

BPMG, Chil

 Posted by at 21 h 14 min
Mai 172012
 

Ils ou elles ont fait des scouts en Suisse, certains, il y a plus longtemps que d’autres. Tu trouveras en cliquant sous le lien si dessous, quelques déclarations concises des années 2003 à 2007 qui ont été recueilli dans le cadre d’une série d’interviews de l’ancien journal scout « Scout », lequel s’était entretenu avec des anciens scouts devenus « célèbres ».

http://www5.scout.ch/fr/le-scoutisme/histoire/citations-danciens-scouts-celebres

Je te souhaite de belles découvertes.

BPMG, Chil

 

En voilà trois, qui ne seront célèbres que par leur anonymat, comme temps d'autres 😉

 Posted by at 9 h 19 min
Mai 142012
 

Comment reconnaître un scout au XXI siècle ?

« Le scout, c’est quelqu’un qui est capable de ne pas se doucher pendant une journée. » BADEO

 

Elle est belle la jeunesse !

 

 Posted by at 11 h 31 min
Avr 232012
 

MAGNIFIQUE ! Aucun mot ne me semble plus approprié, pour résumé le travail accompli par les membres de nos maîtrises, du clan et des membres de la fondation. Que veut-t-on de plus? Les scouts ont répondu présent (17), un travail gigantesque a été abattu durant cette journée et tous cela dans une ambiance conviviale!

Hermine, Cougar, Renard, Loutre, Iguane, Coyote, Dauphin, Caméléon, Stève, Isatis, Sylvie, Hirondelle, Vautour, Loup. Manque sur la photo: Pélican qui est allez chercher le dîner, Gazelle qui nous rejoignait vers 13h00 avec sa famille, boulot oblige et Chil qui se trouve derrière l’objectif. (De g. à d.)

Ce samedi 21 avril, les nettoyages ont commencés à 09h00.  Avec 17 personnes présentent, nous avons pu attaquer tous les étages et même l’extérieur dès le début. A 9h37 nous avons fait une petite pause café croissant, l’occasion de papoter un coup, avant de reprendre le travail. Vers midi, nous avons eu la visite surprise de Jean-Paul Stalder qui est venu nous offrir l’apéritif: de délicieux petits fours, un petit verre de blanc et des limonades ont ravis les travailleurs. A 12h30, c’est Pélican qui revenait de chez lui, ou son épouse Laïla avait œuvré derrière les fourneaux afin de nous rassasier, choses qu’elle a parfaitement réussi à faire puisque tout les plats n’ont pas pu être terminé, malgré un double service général. Encore merci à Pélican et Laïla qui nous offraient le repas de midi. Tous les travaux prévues ont pu être mené à bien et c’est vers 17h00 que les derniers scouts ont quitté le chalet un peu fatigué mais heureux du travail accompli.

BPMG, Chil

« La seule véritable réussite, c’est le bonheur. »  B.P.

 Posted by at 9 h 02 min