Juil 282015
 

Dimanche 5 juillet

Après des mois d’attente les 19 éclais et 14 responsables se sont retrouvés à 07h00 à la gare de Tavannes pour partir à la découverte du plat pays belge ! C’est un grand projet, commencé il y a deux ans par Koala, Cougar et Colibri, la maîtrise de camp, et aidé par la suite par les autres responsables. Nous avions donc tous hâte de concrétiser ce projet. Après nous être fait du souci pour Milan, qui est finalement arrivé à la bourre, nous sommes partis à 07h30 dans un car flambant neuf de l’entreprise Pagliari, de Tavannes. Un premier chauffeur nous a conduit jusqu’à Delle, puis le second chauffeur (Dario, qui restera avec nous les deux prochaines semaines) pris le relais. Nous avons fait ensuite une halte pique-nique sur le coup de midi près de Metz et ses 36°. A partir de là, la température n’a fait que de baisser. Durant le trajet, les éclais reçurent un carnet de jeu, de quoi faire des bracelets brésiliens, des BD et eurent même droit à un film. Le Grand-Duché du Luxembourg fut vite traversé, et à 16h00, nous arrivâmes à Sint-Joris-Weert, situé dans la province du Brabant flamand. Nous fûmes accueillis avec un petit 26° et un vent à décorner les bœufs

DSC03765DSC03762

Le car ne pouvant se garer au lieu de camp proprement dit, nous avons relié à pied les 15 minutes de chemin sous une pluie intermittente avec une partie de notre matériel. Notre terrain de camp se situait dans une petite clairière avec un réfectoire pourvu de sanitaires et d’une cuisine à gaz. Après avoir récupéré le reste du matériel au car (qui entre temps s’était frayé un chemin dans le bocage local pour arriver à 100 m. de notre campement) et monter les tentes, nous avons mangé notre souper à 18h30 : raviolis et salade de haricot. Vers 20h00, les éclais ont participé à la conception de la charte de camp, en expliquant notamment les différents articles devant leurs camarades. Après cette harassante première journée, nous nous couchâmes sur le coup des 22h00. Mangouste

DSC03792

 

Lundi 6 juillet

Deuxième journée du camp en Belgique

7h30 – 8h00

Footing

8h00 – 8h30

Déjeuner

8h30-9h17

Lever des couleurs

9h17-12h00

Activités organisées par Ouistiti.

Le matin était constitué de petits postes dans lesquels les éclaireurs amélioraient leurs connaissances de secourismes. Dans le poste bandages, les éclaireurs révisaient les diverses façons de se protéger une plaie grâce à leur foulard. Dans un autre poste, les éclaireurs apprenaient à secourir une personne prise dans une ligne à haute tension. Dans le troisième poste, les éclaireurs apprenait l’hygiène à avoir en camp…

 

DSC03817

12h00 – 13h00

Dîner

13h00 – 13h30

 

DSC03871

Temps libre, les éclaireurs ont improvisé une table de ping-pong et ont disputé un match.

13h30-14h30

Progression

14h30 – 15h30

Les éclaireurs ont appris quelques mots d’anglais pour pouvoir communiquer avec les Irlandais qui vont venir ce soir

15h30-17h30

Une partie des éclaireurs sont aller chercher du bois pour le feu de camps de ce soir alors que l’autre partie est allée se doucher.

17h30 – 19h30

Souper

19h30 – 20h45

Attente des Irlandais

20h45 – 21h15

Rencontres des membres les plus expérimentés des groupes scouts irlandais.

21h15 – 22h00

Feu de camp avec les Irlandais

Faucon

DSC03925 DSC03922 DSC03945

 

 

Juil 042015
 

Et voilà, c’est parti! Après de longs mois d’organisation, ça y est, on part. Demain, dimanche 5 juillet, toute l’équipe se retrouve à la gare pour prendre un car et partir pendant deux semaines dans les plaines belges!

Depuis le temps que j’attends ça…

Mes activités sont prêtes, mon sac aussi (enfin presque), la plupart du matériel est déjà chargée… On peut y aller! Je suis parée à l’aventure!

Partons pour deux semaines de folie, de partage, de rire, de découverte… Partons pour deux semaines de camp scout!

Comme l’a dit Baden-Powell:  » le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis ». Je m’en vais cueillir ce bonheur dont regorgent ce camp d’été exceptionnel.

Ne vous en faites pas pour nous, on ne s’ennuiera pas! Et même si on va un peu vous manquer, on reviendra dans pas si longtemps, au fond, mais qu’on a reviendra, on ne sera plus vraiment pareil. On sera grandi de toute l’expérience que ce voyage nous offrira et on se sera enrichi du contact des scouts qui nous entourent.

Je ne me lasse pas de partir en camp scout…

 Posted by at 23 h 03 min
Fév 122015
 

C’est par une magnifique journée (quoique un peu froide) que toute la troupe s’est retrouvée au chalet scout pour le traditionnel camp d’hiver.

Le thème du camp? Horizon 2015… Pas très explicatif, pour les éclais. De plus, un mystérieux pingouin se trouvait sur l’inscription. De quoi se poser beaucoup de questions.

S2070012

Sans trop réfléchir, les éclais commencèrent à faire des jeux dans la neige. Puis, épuisé et un peu frigorifié, la troupe se rendit à l’intérieur du chalet. Là, un autre jeu les attendait: le jeu de la mafia. Jeu qui est à la base du loup-garou.

Entre alliance et trahison, les éclais jouèrent jusqu’à l’heure de pique-niquer et qui, heureusement pour nos estomacs, arriva assez vite.

L’après-midi, les éclais ont pu développer des entreprises pour gagner de l’argent et parier sur d’autres entreprises pour gagner de l’argent et ainsi pouvoir s’améliorer. Par groupe de  3 ou 4, les éclais s’affrontèrent avec ardeur tout l’après-midi pour évoluer au mieux.

Puis le soir, ils tentèrent de résoudre le meutre du professeur coquelicot. Qu’ils réussirent à résoudre sans trop de mal.

Entre toutes les révolutions de la journée, tout le monde était épuisé… Et la troupe s’endormit bien vite.

Le lendemain, après un réveil un peu brusque, les éclais commencèrent à ranger le chalet. Ensuite, les éclais découvrirent un nouveau jeu: le sultan. Après de nombreuses parties, et malgré le grand froid, toute la troupe finit dehors par des jeux.S2090015

Malgré une grande capacité de déduction, le camp se finit sans que personne comprenne le sens du pingouin sur l’inscription…

Mais y a-t-il toujours un sens à tout?

Isatis

S2090001

 Posted by at 16 h 40 min
Août 272014
 

Samedi 9 août

Et voilà, le traditionnel camp d’été est enfin là! Après beaucoup d’attente pour certains et beaucoup de préparations pour d’autres. Tout le monde se retrouve à la gare de Tavannes, pleins de motivations.

Isatis, dans un déguisement spécial, accueillent les éclais à la gare avec un discours de bienvenu. Les éclais participent au Scout Games cette année. Chaque éclais représente un district et devra se battre au nom de celui-ci.

« Bienvenu, bienvenu aux Scouts Games et que le sort vous soit favorable »

Tout le groupe prend le train et s’en va loin des parents pour une semaine de camp.

Une fois arrivée à Mörigen, la troupe doit encore monter au campement. Petite marche, mais qui peut paraître longue avec toutes les affaires. Sur place, les éclais découvrent un peu les environs, pendant que les responsables discutent de la disposition des différentes constructions. Puis, on monte les tentes rapidement avant que la pluie n’arrive. Une fois chose faite, les constructions commencent. Quand elles sont déjà bien avancées, on fait une pause pour construire des arcs. Un arc étant assez essentiel à la survie dans un milieu hostile.Camp d'été 2014 (12)

Puis après le souper, les éclais font un jeu de nuit. Et quand ils sont bien fatigués, ils vont se coucher pour la première nuit du camp d’été, en espérant, que la tente est bien montée!

 

Dimanche 10 août

La journée commence par un footing, sous la direction d’Arthur, qui souhaite passer un point de progression. Elle se poursuit par le déjeuner et le premier lever des couleurs de la semaine, où Okapi récite la loi scoute pendant la montée des drapeaux. Après cela, nous continuons les constructions commencées la veille jusqu’au repas de midi, des croque-monsieur cuits dans la braise.

Camp d'été 2014 (30)

Les éclais doivent ensuite prouver leur bravoure dans des joutes sportives, puis terminer toutes les constructions avant le souper. Ils apprennent alors à soigner leurs blessures, avant qu’un orage éclate et nous obligent à nous réfugier sous tente jusqu’à l’heure de dormir.

Lundi 11 août

Les constructions terminées, le jeu commence enfin vraiment pour les représentants des districts.
Le matin, ils s’abandonnent au maniement de l’arc durement façonnée le premier jour, et s’affrontent dans différents petits challenges, sous le regard évaluateur de Pingouin. Midi se fait rapidement après s’être défoulé de la sorte.
Mais voila que le capitole annonce: »plus de nourriture pour ce soir » et que « la prochaine livraison aura lieu que demain matin »!
Que faire? Les mûres découvertes le 1er jour autour du campement ne suffiront de loin pas à rassasier ceux qui doivent s’affronter et combattre les éléments.
D’un commun accord, les éclais partent à la recherche d’un lac (ils ont remarqué qu’il n’y avait pas de trace de gibier, inCamp d'été 2014 (43)utile de chasser avec l’arc donc). Cela leur pris pas moins d’une heure! Mais comble de joies quand ils découvrent que celle-ci grouille de poisson frétillant !

C’était un spectacle à couper le souffle, le lac n’était qu’éclat lumineux et le silence entrecoupé par le saut d’une truite téméraire. Le gardien du lac nous prêta main forte et distibua canne à pêche, appa et tout autre fourniture nécessaire à cet art.
Tout le monde se mit au travail, bien conscient de la tâche à effectuer. Et enfin nous repartîmes avec assez de poisson pour tous…

Il serai superflu de préciser que ce souper fut un véritable festin d’autant plus qu »il avait été fait de a à z par les éclais.

 Camp d'été 2014 (34)

Mardi 12 août

Réveil des patrouilles à 7h30 avec une journée sans précipitations à l’horizon. Ce qui était rare durant ce camp. Footing et petit déjeuner comme chaque matin…ou presque, car ce jour-ci c’était bacon eggs à la carte. Après tout cela les éclais ont confectionné en partie les costumes pour défiler à la fête des saisons.

S’en suivit le dîner, puis le déplacement jusqu’à la piscine de Nidau où tout le monde s’est baigné (et lavé). Le soir venu, au campement, il s’annonça comme un air de challenge. Les différentes patrouilles se défièrent en cuisine et les résultats furent très serrés. Camp d'été 2014 (89)La cuisine, un atout important pour tout bon scout, cependant ce n’est pas le seul, c’est pourquoi s’en suivit un petit jeu tournant autour des nœuds. Et pour clore une soirée en camp scout, quoi de mieux que des promesses autour d’un feu ?

 

Mercredi 13 aout.

Le campement s’est réveillé vers 8h00 et nous prenons directement le déjeuner. Jusque à 9h00, nous avons fait l’inspection des tentes et le lever des couleurs. Vers 9h30 nous avons commencé notre marche sur Lyss afin d’y rejoindre les louveteaux. Nous sommes arrivés à Lyss à 11h15 et nous avons attendu les louveteaux jusqu’à 11h30. La première activité consista à retrouver les chefs qui c’était éparpillés dans Lyss et leur demander une signature. Les groupes étaient mélangés entre sizaine et patrouille et le groupe qui avait le plus de signature remportait la partie. Une fois cette activité finie,  nous sommes allés au sec afin de pouvoir prendre le diner. La prochaine activité était la visite de la boutique Kambly de Lyss. Il y en avait pour tous les goûts!

Après cela nous sommes retournés au camp des éclais pour montrer notre beau terrain aux louveteaux et d’entamer une estafette, mais le temps en à décidé autrement, de violentes rafales de vent ce sont déchainées sur le camp, les éclais et louveteaux sont allés se réfugier dans les tentes en attendant que ça se calme un peu.Camp d'été 2014 (112)

Une fois la tempête calmée, nous avons commencé l’estafette. Les louveteaux sont partis au train de 17h00 et nous avons commencé une partie de volley ball chef contre éclais pendant que l’équipe bouffe faisait à manger. Après le souper les éclais avaient 1h30 de temps libre avant l’activité morse qui commença à 20h00.

À 22h00 l’activité était finie et les éclais sont allés se coucher et l’alerte à clôturer la journée

Jeudi 14 aôut.

La journée a commencé par un footing dès 8h le matin, ensuite nous avons enchainé le déjeuner et l’inspection de tente et nous avons fini par le lever des couleurs à 9h30.

La première activité de la journée fut d’aller à la plage de Mörigen pour y pratiquer plusieurs disciplines sportives. Nous avons fait un tournois de volley où toutes les patrouille se sont affrontées avec une grande victoire des tigres à la fin. Avec le temps qui nous restait, nous avons fait une petite partie de foot avant de remonter au camp

À 12h00 nous avons pris le repas jusqu’ à 13h00, l’activité suivante était une partie du jeu civilisation qui nous a occupés toute l’après-midi, la compétition était rude entre les plusieurs équipes.

A 17h00, nous sommes revenus au campement où les éclais avaient du temps pour avancer leur progression.

Aux alentours de 18h00 nous sommes redescendus à la plage pour faire des grillades et passer un chouette moment à la plage où il y avait de tout pour s’amuser. Nous sommes remontés à 20h pour finir par un feu de camp bien tranquille au coin du feu. Après 22h, les éclais sont allés se coucher et vers les 22h30, l’alerte a clôturée la journée

Camp d'été 2014 (49)

 

Vendredi 15 août 2014

Comme tous les matins, c’était : réveil, footing, déjeuner, rangement des tentes, inspection et lever des couleurs. S’en suivit la préparation aux plus que traditionnelles saynètes pour la soirée des parents (qui est déjà aujourd’hui). Après cela nous avons dîné. Pour vous mettre en condition, il faut que vous sachiez que cette journée était particulièrement fraîche et selon le programme nous devions aller à la piscine. Après concertation très rapide, inutile de dire que nous étions tous d’accord pour aller dans une piscine couverte. Direction Palais des congrès à Bienne. Là, nous nous sommes baignés et avons pu tous profiter de douches chaudes et nombreuses (nous n’étions pas obligés de faire la queue et de nous dépêcher). De retour à Mörigen city, les vas et vient des parents débuta. Programme de la soirée : déplacement à Aarberg, traditionnel souper canadien, saynètes, déplacement retour, anecdotes et histoires entre éclais et au lit !

 

Samedi 16 août

Et voilà déjà le dernier jour du camp… Autant dire que les camps d’été passent trop vite! Mais ne croyez pas que ce jour est reposant.

Les éclais croyaient pouvoir échapper au footing, mais même le dernier jour, il y en a un. Bien que pas trop épuisant, le footing shooting consistait à prendre en photo toutes les constructions (avec les éclais dessus)Camp d'été 2014 (140)

Directement après le déjeuner, le rangement des tentes a commencé. Et une fois, cela fait, on charge le matériel dans la remorque, on démonte la cuisine, on démonte les toilettes, le lavabo,…

Pour midi, la table était encore entière, la troupe a pu ainsi prendre son dernier repas assis avant de démonter la table, qui nous aura quand même tenu toute la semaine. Heureusement la pluie ne sait que peu montrée. Mais bon, les tentes n’étant pas sèches, il faudra les dérouler plus tard pour les faire sécher. Une fois tout le démontage fini, juste un petit peu de temps pour faire un bilan du camp et partir prendre le train.

On peut se demander qui a gagné les Scouts Games, mais on ne sait pas vraiment. Au fond, ça nous est égal, on s’est bien amusé.

A la gare de reconvilier, les responsables rendent afin les éclais à leur parents. Mais ne penser pas qu’ils vont se reposer, une douche et en route pour le cortège de la fête des saisons!

Merci à  tous les responsables pour l’organisation, sans vous il n’y aurait pas de camp,

Merci aux éclais d’être venus, sans vous il n’y aurait pas de camp,Camp d'été 2014 (6)

 

Merci à toute l’équipe, ce camp était vraiment génial!

La troupe

 Posted by at 11 h 55 min
Jan 042012
 

22ème Jamboree Scout Mondial - Suède 2011

Le Mouvement Scout de Suisse (MSdS) est l’association nationale des scouts. En Suisse, le scoutisme est fort de plus de 42’000 membres et est organisé en 22 associations cantonales et plus de 600 groupes locaux dont notre groupe, les Scouts Pierres-Pertuis de Tavannes et environs. Le scoutisme existe depuis plus de 100 ans comme mouvement mondial avec plus de 43 millions de membres et offre amitié, engagement et aventure dans la nature. Les groupes sont menés par des jeunes qui ont suivi une formation spécifique orientée sur la pratique. Plus de 8’500 jeunes adultes s’engagent ainsi bénévolement comme responsables scouts. (Source MSdS)

BPMG, Chil

 Posted by at 8 h 43 min