Août 022015
 

Samedi 11 juillet

Réveil à 7h00, Wallaby débute la journée par un footing à la découverte du lieu de camp de Merkenveld. Ce campement comprend une quinzaine de terrains entourés de haies et de forêts. Détour donc par les toilettes qui se situent à 6-8 minutes à pied du lieu de camp. Les éclaireurs testent également la traversée de l’étang sur la barque en tirant sur une corde.

Un bircher muesli est englouti au déjeuner et est suivi par le traditionnel lever des couleurs.

Aujourd’hui est la journée des parents. C’est donc sur le coup des 9h00 que quelques courageux parents, ayant fait le voyage jusqu’en Belgique, viennent chercher leur enfants pour la journée pour visiter les alentours de Bruges et reviendrons le soir pour le coutumier souper canadien.

Le thème de la journée est Top Chef. Durant la matinée, les jeux tournent autour du thème de la cuisine : confection de gâteau avec des éléments de la nature ou encore la tour la plus haute de carte et de petits beurres. Un quiz avec buzzer sur la cuisine est aussi organisé. Avec l’estomac bien rempli du dîner  « penne cinque P », les éclaireurs reprennent le thème de la journée et s’attèlent à créer un buffet pour le repas de ce soir. Au menu : canapés, salade de riz, légumes et dips, crêpes salées fourrées, pains sucrés fourrés au chocolat, cervelas, mousse aux fruits rouges.

Avec l’arrivée des parents, le buffet s’étoffe encore de quelques confections maisons et nous soupons tous ensemble dans la convivialité.

La soirée se poursuit avec le feu de camp animé par Koala et Isatis. Plusieurs chants sont entonnés avec les parents et notre chauffeur Dario qui nous a rejoints pour la soirée.

Les 3 patrouilles nous présentent leurs saynètes qui retracent les anecdotes vécues en début de camp. Des chants typiques scouts mais également propre à la Belgique terminent ce beau feu de camp et cette belle journée ensoleillée. Dauphin

 

Dimanche 12 juillet

Ce dimanche matin est synonyme de grasse matinée. Et oui après une belle soirée partagée avec les familles, nous nous accordons une demie heure de sommeil supplémentaire. La matinée est consacrée à la préparation de la promesse en branche éclais. C’est une étape marquante dans la progression, elle n’est pas simplement un nouvel insigne mais la consécration d’une réflexion sur la Loi Scoute et son engagement dans le mouvement mondial qu’est le scoutisme.

IMG_4578

Un peu avant midi, nous honorons le grand brunch qui nous a été soigneusement préparé par l’équipe logistique du jour. Sucrées, salées, belges que de gourmandises pour nous régaler.

Ce camp d’été est le premier pour plusieurs éclais, Loup prend le temps de revoir les bases de pionniérisme notamment les techniques de corde. C’est l’occasion pour les anciens de transmettre leurs savoirs aux plus jeunes de la Troupe. Y prenant goût les éclais en redemandent et improvisent une échelle de corde ainsi que d’autres petites constructions pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris.

IMG_4584IMG_4579

En visite pour découvrir les traditions et la vie de camp chez les Pierre-Pertuis, notre coach Rossignol qui a passé un bout du weekend au camp avec nous, nous quitte pour reprendre sa vie « non-scoute » en Suisse. Encore merci pour les gaufres, les petits chocolats et la sympathique visite.

L’après-midi est rythmé par un grand jeu sur la patate. Alpaga nous a concocté une récolte de patates digne des plus grands cultivateurs de Hopper !Dans les alentours du camp, des équipes s’affrontent pour des patates sous toutes leurs formes. Transport sur slackline, la patate la plus haute, recherche de legos en purée de pomme de terre. Tout est raison à faire un défi et se dépasser pour gagner.

IMG_4590

(Petite anecdote : alors que nous avions acheté plus de 150 patates pour ce jeux… scandale ! Nous ne les trouvons pas! Mais où sont-elles, il nous semble ne pas avoir mangé autant le soir précédent. Mais pas de panique chez les scouts, cette intrigue matérielle ne nous empêchera pas de nous amuser. Koala est de corvée pour la matinée : couper toutes celles qui nous reste en quarts. Evidemment, nous retrouvons les fameux kilos supplémentaires bien cachés le lendemain ce qui nous vaut un fou rire collectif.)

Lors du grand jeu de nuit, les éclais se transforment en contrebandiers. Il faut user de toutes les tactiques, stratégies et surtout être discret pour faire passer des patates sans se faire attraper. Mais pour accompagner ces patates, rien de mieux qu’une boite de cassoulet un peu transgénique, celle-ci devient le Graal de cette soirée et par la suite la fidèle compagne de Vautour.

C’est fatigué et des patates plein les yeux que les éclais s’endorment alors que les responsables passent un peu de temps ensemble pour peaufiner la journée du lendemain et partager quelques victuailles. C’est souvent dans ces moments que naissent les petites folies qui nous poussent à se lancer dans de nouveaux projets scouts. KoalaIMG_4588

  No Responses to “Camp d’été Belgique 2015 : 11 et 12 juillet”